Trouver l’équilibre

enfants

 

On ne dirais pas comme ça à voir la distance entre chaque messages, mais en ce moment, je travaille dur à trouver l’équilibre, cet endroit entre le laisser aller et le perfectionnisme, les aspirations profondes et ses contradictions.

Amener un peu plus de cohérence entre ce que je souhaite et ce que je fais. Un peu plus, chaque jour. Se laisser le temps, apprendre à sourire face aux comportements contre lesquels on travaille et qui réapparaissent et se dire que vraiment, ce n’est pas gagné ! Mais que ce n’est pas grave non plus, un petit pas chaque jour.

Se donner un peu plus de douceur, chaque jour. Prendre soin de soi, autant que nous le faisons avec nos enfants, nos maris, nos proches.

Donner un peu plus de douceurs aux autres, chaque jour. Prendre soin de nos enfants, nos maris, nos proches comme les êtres les plus précieux qui soient. Parce qu’on oublie parfois. C’est le risque quand on laisse nos émotions sortir, on se replie sur soi, et on ne fait plus cas de la vie en dehors de soi. C’est normal, on ne peut pas tout gérer mais il faut bien réouvrir les yeux à un moment !

Rencontrer de nouvelles personnes, prendre conscience (encore une fois ) qu’on ne sauvera pas la planète et qu’on ne peut pas porter la misère du monde sur ses épaules mais que chacun à sa mesure peut faire quelque chose. Essayer de ne plus se donner de limites ( rapport à la misère du monde ) et tenter de nouvelles expériences réjouissantes. Essayer chaque jour.

 

Et vous, vous le trouvez comment votre équilibre ?

Challenge n°1 de la rentrée : J’arrête de me plaindre !

j'arrête de me plaindre

Alors que je me suis agacée moi même à me plaindre la semaine dernière, je me suis dit que ce n’était plus possible de continuer comme ça ! Je ne pense pas être d’une nature vraiment plaintive, et véritablement, je n’aime pas ça en plus (en même temps qui aime ? ). Mais parfois, quand je me sens vraiment incomprise, j’en rajoute. Et puis on peut me proposer des tonnes d’idées pour résoudre mon problème, vous pouvez être surs que rien ne me conviendra. Parce qu’au fond, je n’ai pas besoin qu’on me trouve des solutions, j’ai juste besoin d’être écoutée… Ce qui est dingue, c’est que c’est ce que j’apprends aux parents lorsqu’ils viennent à mes ateliers. Ce que j’essaie d’appliquer avec mes enfants au quotidien mais que je ne prend pas soin d’appliquer pour moi … L’histoire du cordonnier encore une fois ! A la différence que, n’étant plus une enfant, je devrais être capable de m’accorder moi même du réconfort.

Donc pour cette rentrée, arrêter de me plaindre va être un de mes objectifs : dès que je sens que je commence à me plaindre, essayer de tout stopper, et prendre du temps pour moi : car c’est aussi un signe qui me dit qu’il faut que je me repose … Une fois reposée, les choses sont généralement plus limpides et plus simple aussi !

Belle journée à vous !

 

Re – Venir

une année, des projetsIl serait temps !

La rentrée … J’espère que les vacances se sont bien passées pour vous, qu’elles ont été source de bien être et que vous avez pu en profiter !

Cela fait plusieurs jours que je me questionne sur la façon de me réapproprier cet espace qui est pourtant le mien …

Même là au moment de l’écrire je me demande si tout ça à un sens, je veux dire, mes attentes vis à vis de cet endroit ont tellement varié et évolué au cours de ces années !

Si je tente de faire l’analyse de ce qu’il s’est passé, je vois bien que j’ai perdu pied. Au départ sans prétention aucune, je postais mes petits articles pour moi, puis assez rapidement, j’ai eu un certain nombre de lecteurs et là j’ai commencé à me mettre la pression et à avoir peur. Et force est de constater que cela ne m’a pas réussi ! C’est dingue de voir que je réagis toujours ainsi. Quel que soit le domaine, je fanfaronne au départ mais en vérité je crève de trouille à l’idée qu’on me démasque et que l’on voit à quel point je suis inconsistante et que je n’en vaux pas la peine. (Confiance en soi : Bonjour !) Alors je me saborde toute seule, je ménage la chèvre et le chou, j’essaie de plaire au plus grand nombre et en même temps j’essaie de me persuader que, quand même, je suis quelqu’un de bien. Ou du moins pas trop mal. Ou à minima pas si horrible. Bref, vous voyez le topo ! Et puis ce qu’il y a de marrant, c’est que vous pourrez me dire ce que vous voulez, je ne l’entendrais pas. Bien sur, sur le moment, cela me fera plaisir mais très rapidement, le naturel revient. J’ai donc bien compris que le changement devait se faire de l’intérieur. Moi qui croyait en avoir fini avec la petite fille et bien, non ! il va falloir creuser un peu plus loin !

En faisant tout ça, j’ai perdu l’envie vraie d’écrire et de partager. D’où la pause (bon, il y a aussi eu l’été, la fin de l’année scolaire, la rentrée, un mois de travail, des travaux dans la maison, mon projet qui avance et dont je suis très fière -mais là encore, angoisse, incertitude, crainte de ne pas être à la hauteur …- la vie quoi ! )

Je redécouvre tout le temps que l’on a quand on ne blogue pas et également la flemme ! Oui parce qu’avoir un blog pousse quand même à être actif, il faut trouver des sujets, les écrire, prendre des photos (ou les trouver), bref, ça demande du temps !

Mais qu’est que cela manque aussi ! L’interaction que l’on peut avoir avec les autres, la petite -grosse appréhension avant de poster un article (je dois être un peu maso pour aimer ça autant que je le redoute ), les bienfaits de l’écriture qui aide à clarifier les choses dans la tête …

Alors, comme cet endroit à été construit à la base pour écrire les nouvelles pages de ma vie et ne pas rester bloquée à certains endroits, et bien, je reviens. En essayant de ne plus me mettre de pression, de rester fidèle à mes objectifs ( parce que ça aussi, tiens, on va en reparler ! ), de continuer à parler de tout et de rien, de ne pas regarder les stats ni le nombre d’abonnés, j’envisage également de retirer la newsletter histoire de ne pas me demander 107 ans si j’ai bien fait de poster ou pas … Qu’en pensez vous ? (pour ceux qui sont toujours là ! ) La newsletter vous sert elle ?

Plein d’envies donc (que ferait on sans elle !) à mettre en oeuvre !

Je vous souhaite une belle journée !

15 façons d’être un être humain plus heureux [traduction]

http://blogilates.zippykid.netdna-cdn.com/wp-content/uploads/2014/04/be-happy.jpgUne nouvelle traduction qui, je l’espère vous inspirera ! Le texte original se trouve ici . Peu de temps en ce moment, mais cela devrait bientôt se décanter ! Bonne lecture et bonne journée !

1. Appréciez votre vie.

Soyez reconnaissants de vivre aujourd’hui, d’avoir le pouvoir de créer le changement et de pouvoir toucher d’autres personnes. C’est un cadeau d’être en vie en ce moment. Tirez en le meilleur parti.

2. Choisissez des amis qui vous font sentir bien.

… Et tenez vous loin des gens qui vous démotivent, qui ne vous font pas sourire, et que vous redoutez de voir. Entourez-vous de gens qui vous inspirent, vous motivent à être meilleur tous les jours.

3. Apprenez chaque jour.

Ne pensez jamais que vous savez tout. Le moment où vous le faites est le moment où vous arrêtez de « grandir ».

4. Complimentez les autres.

 Être en mesure de voir la beauté chez les autres, et leur faire savoir signifie que vous êtes à l’aise avec vous-même.

5. Toujours chercher la solution, pas le problème.

Il y a toujours une réponse. Cherchez à être un « solutionneur » créatif.

6. Rire !

Rire fait vous sentir mieux et fait travailler les abdos en même temps. Quoi de mieux ?

7. Prenez un moment pour profiter de la vie, et cesser de voir par quoi vous êtes passé pour y arriver.

Arrêtez de refaire le film de votre vie et profiter de ce que vous faites. Profitez de chaque expérience parce que vous ne pourrez jamais y revenir à nouveau.

8. Pardonnez aux gens et arrêter la rancune.

Être capable de se laisser aller. Pardonnez aux autres de sorte que vous puissiez passer à autre chose. S’accrocher au passé, c’est comme s’accrocher à de vieilles choses qui n’ont aucune valeur et vous ralentissent. Vivre pour aller de l’avant et être mieux.

9. Tenez vos promesses.

En fait, arrêtez de promettre. Mais jamais jamais jamais ne rompez une promesse. Votre mot, votre confiance, est la forme la plus précieuse monnaie d’humain.

10. Vivez propre. Vivez honnête.

Pas de mensonge, de feinte, et ne rien prendre personnellement. La vérité vous permet de vivre une vie moins compliquée.

11. L’amour sans condition.

Donnez tout votre cœur. C’est le seul vrai moyen d’aimer.

12. Investir dans les gens que vous aimez.

Croyez en l’autre. Cela peut faire la différence entre quelqu’un qui poursuit son rêve ou quelqu’un qui renonce à tout. Vous pouvez être le catalyseur de beaux projets.

13. Ne jamais abandonner.

Continuez. Vous allez y arriver. Profitez du voyage.

14. Exercice.

 Faire du sport libère des endorphines qui rendent heureux.

15. Croyez en vous-même.

 Croyez toujours que vous êtes capable et assez puissant pour arriver à faire tout ce que vous voulez. C’est votre vie. Vous la contrôlez parce que oui, vous pouvez transformer vos rêves en réalité.

10 choses que les gens organisés font tous les jours [traduction]

Une première traduction de l’article 10 Things Organized People Do Every Day. Je débute en traduction (et puis ce n’est pas forcément de la traduction littérale, je traduis ce que je comprend ), alors si vous lisez l’article en anglais et que vous constatez des maladresses, des erreurs, … n’hésitez pas à le signaler, je corrigerais ! Bonne lecture !

Être organisé ce n’est pas seulement s’occuper de  ses papiers de temps en temps. Il ne s’agit pas simplement de faire son ménage de printemps une fois par an. Ces choses sont très bien, mais les gens organisés sont organisés parce qu’ils ont choisi de faire de l’organisation leur pratique quotidienne. Oui, j’ai bien dit Tous Les Jours.

Avec cela à l’esprit, voici 10 choses que les gens organisés font tous les jours. Si vous commencez juste à vous organiser, choisissez peut-être juste une de ces choses à faire pour commencer, puis continuez progressivement à rajouter des tâches.

1 . Ils planifient chaque jour la veille.

Si vous ne prenez pas en charge votre journée , elle se chargera de vous. Bien qu’il n’y ait pas besoin de planifier votre journée à la milliseconde près, cela vous sera utile – et également vous aidera à être plus à l’aise sur le déroulement de la journée – si vous prenez le temps la veille d’examiner ce qui doit être fait le lendemain. Ainsi, chaque matin, vous avez déjà un plan cartographié de ce qu’il faut faire , et dans quel ordre le faire.

2 . Ils ont et gardent une seule To Do List.

Oh, les listes de tâches. Nous en avons beaucoup. Noter ses listes sur un post it, un papier, un carnet, un ordinateur importe peu, il faut juste en avoir une seule. Le but des To Do List est de nous rappeler ce que nous devons faire, non ? Mais si nous avons plusieurs listes de tâches, une (ou deux ou trois ) est amenée à se perdre, et tout à coup ces précieux rappels ont disparu. Je  recommande de garder vos listes dans un cahier, parce que les cahiers sont moins susceptibles de disparaître qu’un tout petit post-it .

3 . Ils passent au moins 30 minutes  à s’occuper et à répondre à leurs mails.

Ah la redoutable boîte mail ! Nous avons une telle relation amour / haine avec elle. Alors que la plupart d’entre nous passons beaucoup plus de 30 minutes à regarder notre boîte de réception chaque jour, nous ne passons pas nécessairement 30 minutes à y répondre et les traiter, un par un. S’engager à passer chaque jour 30 minutes de temps concentré avec pour mission d’effacer x mails.

4 . Ils nettoient leur bureau des piles de papier.

Un bureau encombré est un esprit encombré. Au pire, rassemblez tous vos papiers en une pile soignée et mettez les de côté jusqu’au lendemain. Vous gagnez des points bonus si vous vous en occupez ce jour-là.

5 . Ils ont une routine du matin et un rituel du soir.

Ces routines et ces rituels peuvent être très simples. Votre routine du matin peut être un smoothie vert, quelques étirements et mettre de la crème et votre rituel du soir peut inclure un bain, un peu de lecture au lit, et vous passer de la crème sur le corps. Garder le début et la fin de votre journée organisée donne le ton pour tout le temps entre les deux.

6 . Ils passent 10 minutes à la fin de chaque journée à ranger.

Il est facile pour votre espace de s’encombrer au fur et à mesure que la journée avance, et selon toute vraisemblance , à la fin de la journée vous pouvez avoir accumulé un tas de vêtements sales dans un coin et des papiers dans un autre. Réglez une minuterie et engagez vous à ranger pendant 10 minutes. Vous aurez le sentiment du devoir accompli, cela augmentera votre productivité pour le lendemain , et vous dormirez mieux.

7 . Ils ont mis leurs vêtements dans le panier à linge.

Celle ci est facile, mais beaucoup de gens ne le font pas. Je pense que tout vient de la facilité d’accès à la panière. Je vous suggère d’installer le panier à l’endroit où vous jetez habituellement votre linge. Ce ne sera peut être pas le plus bel endroit, mais au moins tout sera contenu proprement, plutôt que dispersé comme si un tsunami venait de frapper.

8 . Ils ne laissent jamais la vaisselle dans l’évier.

Que cela signifie que vous chargiez votre lave-vaisselle ou laviez votre vaisselle, faire cette simple tâche chaque jour est un excellent moyen de se sentir comme ayant fait une petite tâche pour garder votre espace propre et bien organisé. De plus, il peut s’avérer accablant de voir des piles d’assiettes, plats, casseroles, … surpeuplant votre évier, ce faisant, cela ajoute aussi un peu de facilité et de tranquillité d’esprit à votre journée.

9 . Ils prennent le temps de déjeuner.

Lorsque vous ne vous prenez pas de pause déjeuner, et bien parfois vous ne mangez pas. Que vous lui allouiez 30 minutes ou une heure, assurez-vous de restez bien nourris tout au long de la journée.

10 . Ils ouvrent leur courrier.

Vous aurez toujours du courrier. Même à l’ère du numérique, on n’a pas encore réussi à se débarrasser du courrier entrant. Alors d’abord, sachez simplement que le courrier va continuer à venir, que vous le vouliez ou non. Ceci dit, il existe de nombreuses solutions, la première étant de l’ouvrir. Donc, toutes ces enveloppes qui se cachent dans les coins de votre maison – trouvez les, dépoussiérez les et ouvrez les une par une.

Les pauses qui s’imposent ou la nécessité de l’action

fleurs

Un peu paradoxal mon titre, j’en conviens … et pourtant ! Je ressens de plus en plus le besoin de faire des « pauses » de virtuel pour me plonger en plein dans le réel. De belles choses sont en train de se construire, là, dehors. Je vous en parlerais bientôt, même si cela n’a pas de rapport direct avec ce qui s’écrit ici. Le rapport se situe dans l’épanouissement personnel, les voies que l’on trouve et qui se conjuguent avec nos envies profondes. Le sentiment de bien être quand on se sent à la juste place. Il n’est pas toujours présent ce sentiment cependant, il faut parfois un peu le titiller, aller le chercher un peu plus loin quand il se cache sous la peur, la culpabilité, l’angoisse. Mais on y arrive. Et de plus en plus facilement. Si si, je vous assure !

Agir. Faire un premier pas et puis un suivant. J’en ai fait beaucoup des pas ces derniers temps. Je me suis rendue compte que j’étais perfectionniste. Que cela me bloquait car je ne pouvais rien faire avant d’être sure que ce soit parfait. Or, vous le savez aussi bien que moi, la perfection n’est pas de ce monde … C’est difficile à accepter parfois ( souvent dans mon cas ! ). Alors, encore une fois, une histoire de petite fille à soigner. Les maux de l’enfance sont parfois nombreux et sournois. L’entourage est parfois aidant, parfois non. Mais dans tous les cas, c’est à nous de faire ce chemin, personne ne peut avancer pour nous. Certes, on peut trouver des béquilles en route, et elles nous aident le temps nécessaire, mais il est tout de même plus agréable d’avancer sans boitiller.

Et puis cet espace qui me manque, et en même temps, une hésitation quant à la forme à lui donner, à cet espace. Alors, ma foi, je vais faire comme je fais dans la vie maintenant (ou du moins comme j’essaie de faire ), enlever mes barrières, ne pas attendre l’inspiration parfaite. En ce moment, j’ai envie de vous proposer des traductions d’articles que je trouve inspirants. Et puis, revenir sur le défi du lundi, mais peut être en mensuel, parce que certaines transformations prennent du temps. Pour le dernier concernant la gratitude, je ne sais pas si vous l’avez suivi, ce que vous en avez retiré … Pour moi, prendre conscience de la chance que j’avais, des portes qui s’ouvraient, de ce que la vie m’apportait à été fantastique (et est toujours parce que je continue même si je ne le dis plus publiquement sur fb par exemple) et en même temps, cette confirmation que la vie t’amène ce qui t’es nécessaire a aussi été douloureuse. Que de temps perdu et de possibilités refusées ! Mais je sais aussi que m’appesantir sur le passé, ne m’aidera pas. Alors, j’avance. Cette gratitude m’a aussi amenée à me questionner sur les jugements que je pouvais émettre peut être un peu facilement. On y reviendra, mais ce fut une grande source d’apprentissage là aussi.

Des pauses qui sont donc nécessaires pour avancer dans des domaines différents ou tout simplement recharger ses batteries. Et vous, vous ressentez ces besoins de pauses par moment ? Vous ont elles déjà amené vers des lieux insoupçonnés de votre personnalité ?

Je vous souhaite une belle journée !

Gratitudes

éprouver de la gratitude et ne pas l’exprimer, c’est comme emballer un cadeau et ne pas le donner
William Arthur Ward

Aujourd’hui, j’avais envie de parler de la gratitude. Parce que je trouve qu’être consciente des petits ou grands bonheurs qui nous arrivent chaque jour aide quand même pas mal à conserver une bonne estime de soi et de sa vie. J’avais découvert le concept à la sortie du livre « 3 kifs par jour », j’avais adoré l’idée et tout de suite mis en pratique avec mes enfants le soir : les 3 choses qui nous ont fait plaisir ( oui parce que bon, l’idée que mes enfants emploient le mots kif m’emballait moyennement on va dire ). Cela avait très bien fonctionné sur une longue période. Puis les rituels du soir ont changé, nous avons plus ou moins arrêté parce qu’on s’est habitué à en parler régulièrement dans la journée, ils me le « réclament » ou plutôt « déclament » parfois certains soir quand la journée leur a semblé vraiment exceptionnelle, comme si c’était important pour eux de bien le fixer dans l’instant. Donc en être conscient, c’est bien, mais pensons aussi à remercier pour ce que nous avons. Nos parents pour nous avoir donné la vie, nos enfants pour être entrés dans la nôtre, nos amis pour leur présence et ce qu’ils nous donnent d’eux même, les enseignants de nos enfants qui donnent bien souvent le meilleur d’eux même, nos collègues, les auteurs des blogs que nous suivons et qui nous apportent de l’inspiration ou des sources de réflexions, les lecteurs de nos blogs  … la Vie tout simplement ! Vous l’avez compris, les sources de gratitudes sont infinies. Prenons le temps de nous en rendre compte et de remercier.  Soyons heureux de ce que nous avons plutôt que de regretter ce que nous pourrions avoir.

Ainsi, vous l’aurez compris la mission de ce mois ci, si vous l’acceptez (parce que je pense qu’il faut bien un mois pour ancrer cette habitude ) va être d’exprimer de la gratitude pour quelqu’un, pour quelque chose, pour la Vie au moins une fois par jour. Que ce soit ici, sur votre blog, sur votre journal si vous en tenez un, sur la page facebook, bref, où vous voulez !