Archives mensuelles : mars 2012

Désencombrer sa cuisine

 

Voici les recommandations du Réseau Québécois pour la Simplicité Volontaire concernant la cuisine que j’avais sauvegardé mais dont le lien n’est plus valide :

Les cuisines peuvent être le  » paradis des gadgets  » comme les garages ou les sous-sols. En simplifiant notre alimentation, le besoin d’avoir des appareils spécialisés diminuent. Toutefois, il peut être approprié d’acquérir certains articles qui vous permettront de passer de la consommation d’aliments prêts-à-manger hautement préparés et emballés à la consommation d’aliments que vous préparez et entreposez vous-même. Habituellement, ces ajouts peuvent être facilement compensés par l’abandon du couteau électrique, du gaufrier, du Hibachi, de l’ouvre-boîte électrique, du réchaud à saucisses, etc.

 

  1. Donnez tous les ustensiles de cuisine que vous n’avez pas utilisés au cours de l’année précédente. Il s’agit d’appliquer ici la même logique que lors du désencombrement de la garde-robe. Si vous n’avez pas préparé de fondue au cours des douze derniers mois, le ferez-vous vraiment au cours des douze prochains mois ?
  2. Donnez ou récupérez tous les appareils destinés à un seul usage, par exemple le réchaud à saucisses, l’éclateur à maïs, le gaufrier, le plat à fondue, etc. Habituellement, ces mets peuvent être préparés avec des articles de cuisine moins spécialisés. Qui a besoin de plus d’un bon couteau, par exemple?
  3. Donnez tout ou partie la vaisselle, la coutellerie ou les gadgets spécialisés qui n’ont qu’une valeur décorative ou que vous n’utilisez qu’à une seule occasion, par exemple, l’assiette de biscuits en forme de bonhomme de neige pour Noël, le bol à bonbons en forme de cœur pour la Saint-Valentin, etc. Ces babioles aident parfois à créer une  » atmosphère de vacances « , mais elles sont si rarement de bon goût ou réellement attrayante qu’on se demande pourquoi elles ont été fabriquées? Qui fabrique toute cette camelote d’ailleurs? Pensez à utiliser des décorations recyclables ou consomptibles.
  4. Utilisez des sacs à provisions et réduisez votre utilisation de sacs jetables. Sur le plan personnel, on peut croire que les produits jetables rendent les choses plus simples en nous évitant de planifier. Il faut être attentif à ce que l’on fait pour se rappeler d’apporter ses sacs à provisions plutôt que d’accepter les sacs offerts aux magasins et les jeter après usage. Mais voilà sur quoi repose la simplicité volontaire : cultiver l’attention, une attention vigilante envers ce qui se passe dans le moment présent. Les produits jetables incitent sournoisement à la négligence en éliminant le besoin, du moins à court terme, d’évaluer les conséquences de nos actes. Économisez votre argent et les ressources dont dispose la planète en utilisant des sacs ou des contenants réutilisables aussi souvent que possible.
  5. Donnez toute la vaisselle sauf celle nécessaire pour votre famille et pour les personnes que vous invitez régulièrement. Si vous invitez fréquemment de nombreuses personnes, vous avez besoin de beaucoup de vaisselle, et la vraie vaisselle est préférable à la vaisselle jetable. Mais si vous n’avez pas souvent des invités, pensez à désencombrer votre cuisine en vous débarrassant des couverts superflus. Si vous envisagez de recevoir un grand nombre de personnes, planifiez un repas collectif ou empruntez, pour l’occasion, les couverts manquants à un voisin.
  6. Donnez toute la vaisselle et tous les articles qui y sont reliés sauf un bol et une tasse pour chaque occupant de la maison. Voilà une suggestion bien monacale. Mais, pensez à la propreté qui régnerait dans la cuisine si tout le monde avait vraiment à faire la vaisselle avant le prochain repas!
  7. Débarrassez-vous de votre lave-vaisselle et des produits chimiques et autres dont vous avez besoin pour qu’il fonctionne. En tenant pour acquis que vous avez suivi le conseil précédent, auriez-vous besoin de votre lave-vaisselle et de ses produits chimiques, de son coût en énergie, des tracas reliés à sa réparation ou à son remplacement?

 

Alors, sans aller forcément  jusqu’au point n°7- quoique j’ai eu l’occasion de tester des périodes sans lave vaisselle et ça ne c’est pas si mal passé, ça peut même être un moment de détente ou de méditation- ni tout suivre à la lettre c’est une bonne liste qui permet de dégrossir l’embarras de la cuisine. On se fait facilement avoir en achetant de jolies petites choses qui nous aideront surement à révolutionner notre manière de cuisiner … hum … Apprenons à dire stop à toutes ces choses qui nous encombrent et ne servent à rien !

Ranger et nettoyer son entrée

Parce qu’il faut bien commencer quelque part et que c’est le premier lieu que l’on voit quand on rentre chez soi, aujourd’hui je me suis occupée de l’entrée.

 

On profite du changement de temps et de saison pour retirer tous les gros manteaux et les remplacer par des vestes plus légères, idem pour les chaussures ! exit les grosses bottes fourrées !

Ensuite, on enlève tout ce qui n’a rien à y faire en le mettant dans un panier, une caisse, un carton en attendant de s’en occuper ultérieurement.

Une boite à clé est très utile, à condition de l’utiliser ! elle permet de retrouver en un tour de main les clés que l’on perd si facilement … C’est un coup à prendre quand on a pas l’habitude mais ça change le vie !

Un vide poche sert à poser portable et lunettes

Il est bon de prévoir aussi une bannette pour déposer le courrier en attendant de le traiter

Cet hiver, j’ai inauguré une petite astuce bien utile : une petite corbeille où étaient rangés les écharpes, bonnets et gants de toute la famille, cela a permis de retrouver les affaires facilement et d’avoir une place où les ranger … parce que sinon, ce genre de petites affaires à facilement tendance à disparaitre  (un gant sans le deuxième ne sert pas à grand chose ) ou à trainer … Je pense qu’on peut encore améliorer en ayant chacun son tiroir ou sa corbeille.

Une fois que chaque chose est à sa place, l’entrée est dégagée et beaucoup plus accueillante ! Encore un coup d’aspirateur et de serpillère et zou !

 

 

 

Ranger sa vie

Il y a des moments dans la vie où on se dit que ça y est, on a assez souffert, pleuré, subit, qu’il est temps que les choses changent.

Et je ne connais rien de mieux que faire du ménage / tri / rangement pour aller mieux.

Bon, prendre soin de soi, effectuer des achats aussi mais ça reste de la satisfaction immédiate et peu efficaces sur le long terme. Si on veut que les choses changent en profondeur, se débarrasser de tout ce qui nous encombre au sens propre nous aide aussi à le faire au sens figuré.

Mon problème est que souvent, je suis pleine de bonne volonté mais ça ne tient jamais très longtemps, je me laisse aisément happer par la facilité des bonnes vieilles habitudes.

Aujourd’hui, j’aimerai que cela change !

Et garder une trace de tout ceci je pense, peut être utile.