Archives mensuelles : septembre 2013

Le livre antitoxique – Dr Laurent Chevalier

Clic sur la couverture pour un lien direct vers Amazon

J’avoue que j’ai hésité à le prendre, ce livre, parce que je me suis un peu lassée des messages alarmistes et culpabilisants, non pas que je ne crois pas en leurs messages, mais j’aspire à conserver ma tranquillité d’esprit fraichement acquise. Un besoin de faire une pause. Malgré tout, je me suis laissé tentée et je pense que j’ai bien fait car il est tout de même intéressant à lire. Alors, certes, il y a une grande partie que mon côté non scientifique se refuse à comprendre mais le message passe bien, c’est tout de même assez clair, les exemples sont concrets, et cerise sur le gâteau, au lieu de rester sur le mode « c’est pas bien, ne consommons rien, de toute façon on est foutus », l’auteur nous donne des alternatives, c’est concret. Ce qui est tout de même assez rare pour le noter, parce que je ne sais pas pour vous mais il y a souvent des livres très intéressants qui nous expliquent que ce que nous faisons n’est pas le mieux pour nous et puis … point. A vous de trouver la solution. J’ai passé un certain nombre d’années à me demander comment faire, à culpabiliser (toujours cette fameuse culpabilité ) de ne pas savoir trouver de solution … Aujourd’hui que j’ai fait le point sur ma culpabilité (ça tient toujours pour l’instant ) et que je sais que je fais de mon mieux, j’ai l’impression que je gère mieux ce genre de choses, j’essaie de consommer en conscience et de ne pas m’arrêter sur ce que j’aurais pu mieux faire … Un temps pour tout. Pour l’heure, je vais tacher de trouver un déodorant qui fonctionne ( dur à trouver un bon déodorant, si vous avez des marques, je suis preneuse ) et qui soit sans sels d’aluminium, sans phtalates comme le DEP et sans chlorhydrate d’aluminium … Parce que bon, l’auteur, sur cette question là estime que nous n’en avons pas besoin mais quand même … J’ai déjà testé la pierre d’alun mais le résultat n’était pas, à mon goût satisfaisant et puis, même à l’état naturel il s’agit tout de même d’aluminium … Ça peut avoir l’air ridicule mais j’avoue que le « cas » du déodorant est un sujet que je n’arrive pas à résoudre et qui me turlupine (sans que ce soit non plus anxiogène parce que j’imagine que je me serais plus investie à trouver une solution … ). Bref, c’est tout de même ma prochaine mission ! (oui, je sais, tout un livre pour ne me préoccuper que du déodorant, on a vu mieux … mais j’ai dit que je faisais une chose à la fois ! )

Vous trouverez également à la fin, tout un dossier sur les toxiques à éviter avec ici encore des exemples concrets. Ce qui est sur, c’est qu’en temps de désencombrement et de rangement de grenier / garage / débarras, c’est un livre qui aide à faire le tri …

Et vous, vous lisez ce genre de livres ? Le sujet vous préoccupe ou pas du tout ?

être un « bon parent » ou la notion de bienveillance

vue du pont submersibleEt oui, je reviens avec ma psychologie de comptoir ! Vous ne pensiez pas y échapper tout de même ! 😀

Alors, attention, je ne me permet pas de juger qui que ce soit dans cet article. On peut être d’accord ou non avec ce qui va suivre. Il s’agit juste d’une réflexion personnelle sur le sujet, comme toujours, je me dit que si je peux aider quelqu’un avec mes mots, provoquer un déclic vers un mieux être, ou prolonger la réflexion avec vous, ce n’est que du positif !

Quand je dis être un bon parent, je parle surtout d’être un bon parent envers soi même. Le reste découle naturellement et nous sommes tous les meilleurs parents qui soient envers nos enfants à partir du moment où l’on se soucie de leur bien être (ce qui concerne tout de même la grande majorité de parents … ) Encore une fois, je ne me permet pas de juger de l’éducation de tout un chacun.

Comme je l’avais noté dans une des dernières citations du vendredi :« L’acceptation de soi équivaut purement et simplement à une preuve de réalisme. Ce qui est, est. Ce que j’éprouve, je l’éprouve. Ce que je pense, je le pense. Ce que j’ai fait, je l’ai fait. » Nathaniel Branden.
A première vue, cela peut sembler un peu dur. Je parle de bienveillance dans le titre et ici de réalisme. Les deux sont ils incompatibles ? Peut on être réaliste et bienveillant envers soi même ? J’avais l’image d’une certaine dureté dans mon rapport au réalisme. Une estime de soi forcément mise à mal. Ne pas chercher à « se la raconter » dans les situations d’échec. J’ai échoué point. (oui parce qu’en général quand tout va bien, nous ne nous interrogeons pas de la même manière … ) Je me rend compte que j’étais dans la recherche de la valorisation de moi même. Hors, tout ce que l’on entreprend n’a pas toujours la finalité escomptée. Et au lieu de ne voir que ce côté négatif, nous pouvons grâce à la bienveillance et la compassion être pleinement dans l’acceptation de nous même et accueillir nos sentiments douloureux. Il n’y a pas que l’échec qui entre en jeu. Oui, cela arrive de rater son objectif. Ce qui compte c’est ce que l’on en fait derrière. Ne dit on pas que chaque échec nous rapproche de la réussite ? Savoir être en empathie avec soi même en nous positionnant dans une écoute de notre fort intérieur me semble être une clé. Nous avons raté notre cible. Bien. Cela nous rend triste/ désappointé/ furieux/ blessé. Il est normal de ressentir de telles émotions face à un échec. Ce qui compte c’est de ne pas rester sur ce sentiment et de s’y enferrer. Une fois cette émotion digérée, il est temps d’analyser et de repartir : nous voyons donc que nous ne pouvons atteindre notre objectif de cette manière. Comment pouvons nous rebondir alors ? Que pouvons nous mettre en place ? En ayant eu cette attention envers nous même nous nous sommes comportés en « bons parents », nous avons pris soin de nous comme nous prenons soin d’un enfant ou d’un adulte qui est tombé. Lors de la chute d’un tiers, nous ne cherchons pas en premier à savoir pourquoi il est tombé, nous nous enquérons de son état et ensuite éventuellement analysons la raison de la chute afin de ne pas la renouveler. Alors pourquoi ne pas faire de même à notre égard ?

Cette façon de fonctionner me semble plus douce envers nous même. Et ne peux qu’entrainer une spirale vertueuse. Qu’en pensez vous ? Comment gérez vous vos échecs ? Appliquez vous l’empathie et la bienveillance envers vous même ou la réservez vous aux autres ?

Belle fin de journée à vous !

 

Motivation !

Maxime personnelle

Bonsoir !

Je suis vraiment vraiment vraiment contente de lire à quel point cette idée de défi vous plait / motive / encourage ! Je pense que vous n’imaginez pas à quel point cela a boosté ma propre motivation ! Alors aujourd’hui je fais un petit point pour répondre à vos interrogations.

1 mois ? cela semble bien peu …

Oui et non, il n’y a aucune obligation de finir à cette date ci. Évidemment, c’est mieux, mais si nous n’avons pas fini, nous prendrons un peu plus de temps. Mais nous aurons déjà bien avancé. Une date trop lointaine fait perdre de vue l’objectif et la motivation. La tendance à la procrastination est alors encouragée. « Je verrais ça le week end prochain, j’ai encore le temps … « . Et c’est ce que je veux à tout prix éviter. Parce que c’est comme cela que nous en arrivons à accumuler les choses à faire. Il est tellement plus facile de s’installer dans un fauteuil, un verre à la main, ou d’aller acheter ce chauffage d’appoint que nous avons mis au grenier cet été et qu’il est plus facile de s’en procurer un nouveau que de passer 2 jours à le chercher …

Le but principal est donc d’arriver à déblayer, ranger, organiser ce grenier mais tout avancement est bon à prendre. Et en un mois, il est possible de faire beaucoup de choses, vous verrez !

Et en parlant de voir : comment fait on pour partager les images ?

Prendre des photos permet de mesurer l’étendue de ce qui a été fait, c’est toujours très impressionnant ! Je vous propose de me les envoyer par mail, ou de les publier vous même sur vos blogs respectifs si vous en avez un en me signalant le lien pour que l’on puisse tous être fier(e)s de nous !

Et si justement je ne veux pas partager de photo ?

Et bien, ce n’est pas une raison pour ne pas participer 😉 nous vous féliciterons tout autant ! Une photo n’est pas obligatoire, on peut ne partager qu’avec son ressenti. Une photo illustre et donne corps à un récit (et fait du bien à notre curiosité il faut bien l’avouer ! ) mais tout un chacun est libre de faire comme il l’entend.

Bon d’accord, mais on s’y prend comment ?

2 techniques : la première que je pratique le plus : s’occuper d’un carton / recoin à la fois. On ne passe pas à autre chose tant que le carton / recoin n’est pas fini. On n’en fait pas trop à la fois, ce qui permet de ne pas se décourager et de garder la motivation. La deuxième que je vais tenter pour ce défi : on sort tout et on ne remet que ce que l’on veut garder. En suivant cette optique (ne remettre que ce que l’on souhaite garder), cela permet aussi de faire des choix plus facilement « Est ce que cet objet mérite réellement la place qu’il occupe ? Est ce que je souhaite lui laisser de la place dans ma vie ?  » Cela semble peut être un peu extrême mais quand on y regarde de plus près, on voit à quel point nos possessions nous envahissent et nous conditionnent. Combien de personnes se sentent oppressées par l’encombrement ?-souvent sans le savoir et même si cet encombrement est relégué dans le grenier, d’ailleurs, c’est impressionnant de voir à quel point le peu que j’ai déjà fait m’a aidé à clarifier mon esprit ! Et si nous allons dans les extrêmes : combien n’osent plus inviter de peur du regard de l’autre sur cette accumulation ? Bon, je m’égare un peu, nous parlions technique. Donc choisissez la méthode qui vous parle le plus, ou qui est techniquement supportable. Parce que l’on met au grenier ce dont on ne se sert plus et qui prend de la place à la maison donc tout ressortir peut ne pas être évident … en sachant qu’on ne pourra pas finir dans la journée donc cela mérite un espace condamné un certain temps …

Ensuite, la technique habituelle avec les 3 tas : A donner/ vendre, A jeter, A garder (éventuellement le carton « intermédiaire » )

Une fois que vous avez tout ce que vous souhaitez conserver, c’est le moment de réfléchir à la façon de ranger qui vous parle le plus et avec laquelle vous vous y retrouverez. Je vous conseille de ranger les articles par catégories (affaires de ski pour toute la famille, piscine gonflable et tout son matériel d’entretien, jouets d’enfants en rotation, … ) mais là encore, c’est votre logique qui prédomine. C’est aussi à ce moment là que vous achetez des contenants si vous en avez besoin . Pas avant d’avoir évalué la quantité à stocker, parce que, se retrouver avec toutes les chaussures d’été d’un côté et une paire d’un autre parce qu’elle ne contient pas dans la boîte, avouez que c’est rageant ! Et c’est aussi un excellent moyen pour passer à côté l’été prochain.(N’oubliez pas de réutiliser tous les contenants que vous pouvez, en cette période de rentrée et d’impôts divers, c’est plus que bienvenue, sans parler du côté écologique -que vous pouvez partager ou non ). Rangez chaque chose à sa place et …

A ce stade là : prenez une photo et appréciez ! Votre mission est terminée !

Je crois que j’ai fait le tour … Avez vous d’autres questions ?

PS : avez vous vu de quelle habile façon j’ai lié le post du jour avec la citation du vendredi ? 😀

PS 2 : j’ai pris du retard dans mes réponses je m’en occupe ce week end que je vous souhaite très bon d’ailleurs ! A très vite !

 

Les nouvelles missions de la rentrée !

grenier

Bonjour à tous !

Avec la rentrée, des envies de changements, des envies d’actions, de partage de motivation, de décomplexion, bref, je vous propose une nouvelle formule de la mission du lundi. Outre le fait que nous soyons mardi ( on ne choisit pas quand on tombe malade n’est ce pas ? ), la mission du lundi ne va plus exister en tant que telle, pour cette année, j’aimerais mettre en place des « défis » un peu plus « corsés » (même si j’ai fait un gros bide avec mon défi 333- au niveau du partage je précise parce qu’au niveau personnel, j’ai tout de même appris des choses-, je récidive ! ). Alors pour cette première mission, j’ai choisi de m’attaquer au grenier. Pièce en grande souffrance s’il en est (il n’y a qu’à voir la photo ! ), puisque les cartons se sont empilés au fil du temps ( et pas toujours très bien en plus ) déplacés au grès des besoins ( et pas toujours très bien en plus … ), des vides greniers, des vides chambre ( et pas toujours … bon je recommence pas, je crois que vous avez compris !) bref, un grenier qui bouge, que j’ai réagencé ( par là j’entends jolie pile de cartons ) plusieurs fois, mais, en fait, il n’y a rien à faire, quand c’est trop, c’est trop. Tout un tas de choses attendent par ici et prennent de la place inutilement. Donc, afin de me donner une motivation supplémentaire, je me suis dit que l’on pourrait se lancer un petit défi commun : s’occuper de son grenier, sa cave ou son débarras afin d’y mettre de l’ordre. L’occasion également en cette rentrée de faire un tri bien utile, de retrouver des choses oubliées qui soit pourront nous servir, soit servir à d’autres. Vous pourrez également trouver l’envie (ou non ) selon la quantité de choses accumulées de faire un vide grenier afin de récolter quelques sous, ou une source de motivation supplémentaire à une vie moins consumériste. Comme c’est un défi un peu plus important en terme de temps que nettoyer le dessus de sa bibliothèque par exemple (mais qu’il faut bien faire également nous sommes d’accord ), le délai sera beaucoup plus long. Je pense qu’un mois est tout à fait raisonnable et cela nous amène donc au lundi 14 octobre. A cette date, je vous propose de partager les résultats obtenus afin de pouvoir nous féliciter mutuellement et piocher ainsi parmi toutes les bonnes idées que vous ne manquerez pas d’avoir, que se soit pour la technique ou pour la pratique.

Qu’en pensez vous ? Prêts à me suivre ?

P.S : Le résultat du jeu de la rentrée est annoncé sur le post correspondant. Merci à tous pour votre participation ! Bravo au gagnant qui doit me contacter afin de me communiquer son adresse !

DIY : ranger ses timbres

J’aime ranger mes affaires par catégories, tout ce qui est relatif à la correspondance écrite est au même endroit par exemple, cela simplifie grandement la tâche quand on doit utiliser nos possessions ! Aujourd’hui je me suis occupée de relooker rapidement mon carnet d’adresse et du rangement des timbres qui les pauvres, même s’ils étaient à côté du carnet d’adresse, étaient un peu perdus … Allez, je vous montre !

DIY carnet d'adresse

Ça, c’est mon carnet d’adresse avant. Très simple, il remplit bien sa fonction.

Maintenant nous allons voir l’intérieur et ce que je vous propose comme moyen tout simple pour conserver les timbres à l’intérieur.

DIY timbresOn prend un joli papier qu’on découpe de sorte à faire une pochette.

DIY timbresOn découpe une petite étiquette à coller au dessus.

DIY timbresOn positionne, on colle et on inscrit {toujours} ce qui correspond à la pochette : ici, timbres.

DIY timbresLe M ressemble à un N, mais on va dire que c’est cela qui fait son charme !

DIY timbresLes timbres peuvent rejoindre leur nouvel habitat !

DIY timbresEt voilà ! Tout est rangé, on a plus qu’à refermer !

DIY timbresEt on découvre la nouvelle couverture par la même occasion !

Matériel utilisé :

  • tissu adhésif graines créatives ( pas trouvé de lien menant directement aux produits de cette catégorie de la société pwi mais je l’ai trouvé dans le magasin culturel de Leclerc )
  • feuille de scrap Infocréa une société qui produit en France 95 % de ses produits et ça c’est plutôt chouette !
  • vernis colle Décopatch pour tout coller

Bon, c’est du basique mais cela remplit bien son office et je suis sure que les plus créatifs d’entre vous auront de belles idées pour améliorer encore le « concept » ! Vous pouvez aussi coller directement une enveloppe du commerce et y glisser simplement vos timbres !

N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez et à me montrer vos réalisations !

C’est la rentrée !!!

be happy

Je suis navrée, je n’avais pas noté la source de cette image, si vous la connaissez, n’hésitez pas à m’en faire part

Techniquement la rentrée scolaire, c’est demain. Cependant, bon nombre d’entre vous ont sans doute déjà repris. Alors, je me base sur la rentrée scolaire pour accorder tout le monde. La rentrée de septembre, c’est un peu comme le nouvel an, un temps fort pour prendre de bonnes résolutions, repartir sur de bonnes bases. Vous souvenez vous vos rentrées scolaires ? Les promesses que nous apportaient nos nouvelles fournitures scolaires ? Et bien, il est dommage de perdre cet optimiste avec les années. Même si techniquement chaque nouveau jour est une nouvelle occasion, on s’accorde plus facilement à trouver que chaque nouvelle période est propice au changement et à l’amélioration de nos conditions de vie. Nous sommes nous même les artisans de nos vies, à nous de faire en sorte que notre condition s’améliore. Petit à petit, tout doucement, ou même parfois brutalement, les choses changent c’est indéniable. En regardant en arrière, après cet été particulièrement apaisant, j’ai constaté que j’ai perdu pied sur mon objectif initial par rapport à cet espace et en même temps, ce temps un peu flou m’a servi de « leçon », j’ai pu mettre des mots sur mes maux, grandir grâce à cela et par la même occasion, atteindre mon objectif de début d’année. Mon souhait était de me libérer de la culpabilité. Et bien, même si je ne peux pas dire que cet objectif est acquis pour de bon (ne jamais dire jamais ni toujours en matière de comportement ), il est cependant en très bonne voie, je n’ai pas ressenti de culpabilité depuis un sacré moment ! Et c’est une grande leçon d’humilité encore une fois que de voir que rien n’est jamais acquis, que même de simple choses tant qu’elles ne sont pas réglées pour de bon, trouverons toujours le moyen de venir vous chatouiller dans des situations parfois incongrues.

Pour cette rentrée, je m’autorise à énoncer un nouvel objectif : gagner en confiance et continuer à  avancer dans mes projets.

Pour cela, confiance et organisation seront mes amis ces prochains mois. Et quoi qu’il en soit, je suis persuadée que ce sera comme à chaque fois une belle source d’apprentissage. J’espère également que mes publications vous seront utiles. N’hésitez pas d’ailleurs à venir me dire dans les commentaires les sujets que vous aimeriez voir abordés par ici en terme d’organisation, de développement personnel ou de bien être. Mes sujets de prédilections et dont je parlerais des heures entières. Vous retrouverez donc cette année encore des astuces et idées en déco et organisation, mes pistes en terme de réflexion vis à vis de la consommation, d’art de vivre, mes tests de produits ou de livres, et plein d’autres choses encore !

Et chez vous, vous faites rimez la rentrée avec quoi ? Quels sont vos objectifs pour cette reprise ?

( P.S : N’oubliez pas le petit jeu pour gagner un organiseur familial ici ! )