Archives quotidiennes :

Minimalism

Non, non, je n’ai pas fait d’erreur ! Minimalism, c’est le titre du documentaire des Minimalists : deux américains, blogueurs de leur état, qui parlent vous l’aurez compris, de  … minimalisme.

Le minimalisme ce n’est pas, comme on me l’a dit hier, vivre sans rien acheter. Non, le minimalisme n’est pas la simplicité volontaire. Bien sûr que minimalisme et simplicité volontaire vont tout de même souvent ensemble. Le minimalisme c’est vivre avec moins. Peu importe combien coûte vos objets, le gaspillage que vous faites ou pas, le tout est de vivre avec l’essentiel. Là encore, cet essentiel diffère selon les personnes. Mon essentiel ne sera pas le vôtre. On ne compare pas. Même si certains vivent avec 100 objets ou moins, il n’y a pas de concurrence à faire dans le minimalisme.   Vivre avec l’essentiel, plus simplement. Voilà le crédo du minimalisme. Certains y ajouterons la qualité, le luxe, d’autre la facilité.  More with less.

Ce documentaire, je l’ai abordé en me disant que je n’apprendrais rien de nouveau ( bon état d’esprit s’il en est 🙂  ! ). Et effectivement, je n’ai rien appris. Mais il m’a apporté. J’ai d’abord été contente de voir des blogueurs que je lis parfois : Léo Babauta, Joshua Becker, Courtney Carver ( du défi 333 ) … Et puis, il m’a rappelé ce que j’ai un peu perdu de vue ces derniers temps ( ou du moins que je n’arrive pas forcément à mettre en pratique comme je le voudrais et que j’ai laché …  ), cela m’a remotivée à vivre mieux avec moins. A simplifier ma vie. Nous n’avons qu’une vie. Autant la vivre bien. Alors, bien sur, je ne fais pas parti des plus gros consommateurs au monde, mais je le suis suffisamment pour tomber dans le panneau parfois. Cédant aux sirènes de la consommation, à l’attrait de la nouveauté, à la fatigue, au comblage de vide tout simplement. Il est temps pour moi de renouer avec ce qui compte.

Je suis heureuse de vivre dans un monde qui nous permet un accès si vaste à l’information, qui nous lie ( autant qu’il peut nous opposer, nous sommes bien d’accord mais tout est affaire de préférence et mon choix va plutôt vers la ré – conciliation ). Aussi, je vous encourage à voir ce documentaire si vous êtes sensibles au sujet ( disponible sur Netflix, amazon, viméo … ) ainsi que les deux conférences Tedx ci dessous.

Je vous joins leur message parce que je le trouve beau et parlant :

{ Love people, use things because the opposit never works. }

Aime les gens, utilise les objets parce que l’inverse ne marche pas.