Archives quotidiennes :

Pourquoi accumulons nous tant d’objets ?

Aujourd’hui je vous propose de visionner une conférence que j’ai trouvé intéressante : Boulimie d’objet, pourquoi accumulons nous tant d’objets ? ( oui, je suis d’accord, ils auraient pu trouver mieux comme titre … ) Je trouve toujours intéressant de lire, regarder, me renseigner sur le sujet, certainement parce que je ne suis pas encore arrivée au détachement que je voudrais matériellement … alors je creuse le penchant psychologique / sociétal …

Cette conférence, animée par Valérie Guillard, nous expose les figures d’accumulation, les enjeux de l’accumulation et enfin ce que cela révèle de notre société.

Si l’accumulation a plus ou moins toujours eu cours afin de prévenir les périodes de disettes, elle s’est quand même renforcée au XIXème siècle et où elle commençait à faire la preuve d’un certain statut social : on gardait parce qu’on avait les moyens. Au fil du temps, une certaine évolution s’est faite sentir : on ne garde plus les mêmes objets ( forcément me direz vous, les i-ph… n’existaient pas encore ), ni de la même façon.

Qui sont les « gardeurs » ? Derrière ce titre, elle classe les accumulateurs en 3 catégories : les collectionneurs, les personnes souffrant du syndrome de Diogène et les gens normaux ( le reste de la population quoi ). En s’attardant sur cette 3ème catégorie, elle affine selon le caractère ( sentimental, financier, … ).

Quels sont les enjeux économiques liés ? Frais de « garde » ( vous savez les box / garages ), revente, consommation et sur consommation, recyclage, home organiser … l’accumulation d’objet génère forcément un sacré brassage économique …

Bref, c’est à voir. Histoire de prendre un peu de hauteur sur le sujet …