Archives pour la catégorie alimentation

En forme en 2016 #1

L’alimentation

Petite, je n’aimais pas manger. Entre les textures, les odeurs, la perte de temps que cela représentait et l’ambiance ( il faut manger ), les repas étaient loin d’être satisfaisants !

Je buvais beaucoup de lait (un peu plus d’un demi litre tous les matins ), cela me remplissait et me réconfortait. Je crois d’ailleurs que j’aurais pu ne faire que des petits déjeuners à longueur de temps. La base de mon alimentation était donc constituée de lait, pâtes (coquillettes de préférence ) et chocolat … Lire la suite

En forme en 2016

Résolutions 2016J’inaugure aujourd’hui une nouvelle catégorie : En forme en 2016, parce que je sens qu’un changement (que j’espère profond et durable ) est en train de se faire tout doucement et que j’ai envie de me créer un petit journal de bord afin de constater ce qui fonctionne pour moi ou non. Je pourrais très bien le faire en version papier et solitaire mais j’avoue que j’aime l’idée de pouvoir éventuellement débattre et recueillir vos propres pratiques personnelles !

Cela fait 2 semaines maintenant que j’ai changé quelques petites choses dans mon fonctionnement habituel et j’en ressens déjà d’immenses bienfaits ! Dire LE petit truc qui fait LA différence m’est impossible car je ne sais pas si c’est un élément en particulier ou le cumul qui compte … Je verrais bien au fil du temps  … Lire la suite

Le défi de l’été

pommesUn défi un peu différent cette fois ci. Pas un défi que je vous propose mais un défi personnel et physique.

Oui, parce qu’après avoir pris soin de mon équilibre mental, il faut que je m’attaque à mon équilibre physique ! Et s’attaquer est exactement le mot ! Vous savez comme quand cela bouillonne et que l’on a envie de se défouler. Je sens que j’en ai besoin.

J’ai déjà commencé en octobre lorsque je me suis mise à courir. Mais j’ai arrêté avec l’hiver et, la flemme et le peu de résultats obtenus en 3 mois m’ont un peu découragé … Je n’ai pas repris ou presque. Oui parce que, soyons honnête, si j’ai envie de faire du sport c’est aussi pour m’affiner et retrouver un corps en harmonie avec ce qu’il doit être normalement.

Pour m’y remettre, j’ai choisi de me faire accompagner. Pas par un coach réel parce que même si je suis persuadée que ce serait le top, je n’en ai pas les moyens. La salle de sport, pareil, et puis je ne suis pas persuadée que cela me plairait pour l’instant. Alors que nous reste-t-il ? les vidéo sur internet ? J’ai honte mais j’avoue que je sais que je ne m’y tiendrais pas. Ça va trop vite, je ne saurais pas laquelle choisir par rapport à mon niveau, … je donne sans doute de mauvaises excuses mais je sais pour l’avoir déjà tenté que cela ne fonctionne pas pour moi pour l’instant. Il y a aussi tous les guides que l’on peut trouver sur le net, les plus connus étant le BBG et le TBC. Si vous ne connaissez pas, il s’agit de programmes sportifs que vous achetez en pdf et qui durent 12 semaines. C’est certainement très bien mais il me fallait aussi une dimension en plus : l’alimentation. C’est mon gros point faible. Je mange n’importe comment et surtout sucré. Ça a été dur à reconnaitre parce que je n’ai pas la sensation de manger si mal que ça … sauf que … si je suis honnête avec moi même, en vérité, c’est la catastrophe … je grignote tout le temps. Et pas que des fruits … ! Donc, en farfouillant un peu, sur internet et dans les rayons librairie je suis retombée sur Erwan Manthéour et sa méthode Fitnext.  Je n’ai encore pas lu ses livres mais le peu que j’en avais feuilleté me semblait logique. Après avoir visionné quelques vidéos assez convaincantes où il explique qu’en répondant à un questionnaire nous avons un programme adapté à notre niveau, et aidée par un code promotionnel, il faut bien le dire, je me suis laissée tentée … A tort ou a raison, je vous le dirais ! Je me suis abonnée pour 3 mois et je commence demain par une monodiète de 3 jours. ( J’ai toujours eu envie d’en faire une mais je n’ai jamais eu le courage de me lancer. Là, ce sera fait ! )

Je profite donc de ma dernière journée ! Étant donné que nous fêtons les 9 ans de mon grand, il aurait été dommage de commencer avant … (J’ai un roulé au chocolat à préparer … )

Et vous, vous êtes attirés par ce genre de programme ? Vous en avez déjà suivi ?

Bonne journée !

La vie sans gluten ( et une proposition )

sans gluten

J’avais déjà parlé de mieux manger, de faire des efforts dans ce sens pour être organisée à ce niveau là … Et bien figurez vous que c’est quelque chose que je n’arrive pas à faire … Faire à manger tous les jours est un vrai casse tête pour moi et me demande beaucoup d’énergie. Autant, faire la cuisine quand je reçois est un plaisir, autant au quotidien … pourtant, j’aimerais. Mais quand je vois le temps que j’y passe … entre faire les courses, me demander ce que je vais cuisiner -oui parce que j’ai beau savoir qu’il serait plus utile de faire l’inverse : faire un menu et ensuite aller faire les courses … je n’arrive pas à m’y tenir …

J’avais d’ailleurs décidé de me simplifier la vie au maximum en achetant des plats tout prêts (bouh pas bien ! ) pendant un certain temps histoire de m’en libérer justement du temps. Dans cette optique, j’avais d’ailleurs prévu d’inscrire 1 ou 2 fois par semaine mes enfants à la cantine histoire d’avoir une journée de temps en temps consacrée entièrement à mes projets. Oui, mais ça c’était avant. Avant d’apprendre que ma fille était intolérante (à quel degré je ne sais pas encore ) au gluten … Branle bas de combat, éviction totale et on se retrouve un poil désemparée … Parce que du gluten, ben il y en a quand même à peu près partout … Exit les pâtes, le pain, les plats cuisinés (sic ), la cantine (re sic ) … Alors sur le coup, je me suis sentie mal « mon dieu, j’ai empoisonné ma fille », ensuite je me suis dit que cela allait sérieusement me compliquer l’existence, parce que chez nous, les pâtes sont un peu mangées à toutes les sauces, sans compter qu’on pouvait dire adieu aux pizzas ( et ça, c’est quand même très dur à vivre ). Oui, parce que vous imaginez bien qu’on ne va pas manger une pizza devant elle en lui disant :  » et bien non, ma puce toi tu ne peux pas en manger, tu as ton bol de riz …  » ( ne vous en faites pas, elle ne mange pas que du riz cette petite ) Qui dit éviction dit pareil pour tout le monde (du moins à peu près, il faut quand même qu’on finisse ce que l’on a dans les placards ). Et dis aussi de sacrées prises de tête pour moi (cf mon amour de la cuisine )

Et puis, je me suis dit que ce devait être un signe du destin pour me signaler que non, je ne devais pas lâcher sur l’alimentation, que cela était important (même la base ) qu’il fallait peut être lâcher sur d’autres choses (ce blog par exemple … ) Et moi, j’aime bien écouter les signes du destin parce que les fois où je ne les ai pas écouté, je m’en suis mordue les doigts et j’y pense toujours. Donc cela fait 1 mois à peu près que je cuisine sans gluten pour ma puce. Que je fais des tests, plus ou moins réussis. Mais en gros, je fonctionne toujours de la même manière qu’avant. Et là, ça bloque. Parce qu’avant les jours de flemme, je faisais une pizza, un plat tout prêt, un fl…ch … Et là et bien ce n’est plus possible …

Alors je me suis dit que cela pourrait être sympathique d’échanger sur le sujet, et d’avancer ensemble vers une meilleurs nutrition et une saine organisation de tout ça (cela n’est pas réservé au sans gluten je vous rassure cependant si certain(e)s ont des connaissances sur le sujet, cela m’intéresse aussi ! ) Si vous avez des idées, des astuces pour s’organiser en cuisine, je suis preneuse !