Archives pour la catégorie lecture

Le livre antitoxique – Dr Laurent Chevalier

Clic sur la couverture pour un lien direct vers Amazon

J’avoue que j’ai hésité à le prendre, ce livre, parce que je me suis un peu lassée des messages alarmistes et culpabilisants, non pas que je ne crois pas en leurs messages, mais j’aspire à conserver ma tranquillité d’esprit fraichement acquise. Un besoin de faire une pause. Malgré tout, je me suis laissé tentée et je pense que j’ai bien fait car il est tout de même intéressant à lire. Alors, certes, il y a une grande partie que mon côté non scientifique se refuse à comprendre mais le message passe bien, c’est tout de même assez clair, les exemples sont concrets, et cerise sur le gâteau, au lieu de rester sur le mode « c’est pas bien, ne consommons rien, de toute façon on est foutus », l’auteur nous donne des alternatives, c’est concret. Ce qui est tout de même assez rare pour le noter, parce que je ne sais pas pour vous mais il y a souvent des livres très intéressants qui nous expliquent que ce que nous faisons n’est pas le mieux pour nous et puis … point. A vous de trouver la solution. J’ai passé un certain nombre d’années à me demander comment faire, à culpabiliser (toujours cette fameuse culpabilité ) de ne pas savoir trouver de solution … Aujourd’hui que j’ai fait le point sur ma culpabilité (ça tient toujours pour l’instant ) et que je sais que je fais de mon mieux, j’ai l’impression que je gère mieux ce genre de choses, j’essaie de consommer en conscience et de ne pas m’arrêter sur ce que j’aurais pu mieux faire … Un temps pour tout. Pour l’heure, je vais tacher de trouver un déodorant qui fonctionne ( dur à trouver un bon déodorant, si vous avez des marques, je suis preneuse ) et qui soit sans sels d’aluminium, sans phtalates comme le DEP et sans chlorhydrate d’aluminium … Parce que bon, l’auteur, sur cette question là estime que nous n’en avons pas besoin mais quand même … J’ai déjà testé la pierre d’alun mais le résultat n’était pas, à mon goût satisfaisant et puis, même à l’état naturel il s’agit tout de même d’aluminium … Ça peut avoir l’air ridicule mais j’avoue que le « cas » du déodorant est un sujet que je n’arrive pas à résoudre et qui me turlupine (sans que ce soit non plus anxiogène parce que j’imagine que je me serais plus investie à trouver une solution … ). Bref, c’est tout de même ma prochaine mission ! (oui, je sais, tout un livre pour ne me préoccuper que du déodorant, on a vu mieux … mais j’ai dit que je faisais une chose à la fois ! )

Vous trouverez également à la fin, tout un dossier sur les toxiques à éviter avec ici encore des exemples concrets. Ce qui est sur, c’est qu’en temps de désencombrement et de rangement de grenier / garage / débarras, c’est un livre qui aide à faire le tri …

Et vous, vous lisez ce genre de livres ? Le sujet vous préoccupe ou pas du tout ?

Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent – Adèle Faber / Elaine Mazlish

Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent

 

Clic sur la couverture pour un lien direct vers Amazon

J’avais dit que je parlerais livres, je ne l’ai pas fait jusqu’à présent, je me rattrape aujourd’hui.

Et alors que je pensais dès le départ démarrer par Dominique Loreau, je me surprend à vous présenter un livre qui s’attaque à la résolution de des problèmes que l’on peut rencontrer dans la relation parents / enfants.

J’ai hésité moins de 5 min à en faire un article, mon hésitation tenant au fait qu’il n’a rien à voir avec mes sujets de prédilection à savoir le désencombrement et l’organisation mais il a quand même bien un lien direct avec la maison : se sentir bien chez soi passe aussi (et même peut être surtout ) par les relations que l’on entretient avec sa famille. Et si vous avez des enfants, je suis sure que vous voyez où je veux en venir … Dans les moments de « crise », je crois que tout parent aimerait avoir une planche de salut afin d’éviter que cela ne dégénère.

Ce livre propose, par son approche originale ( originale dans le sens peu commune et non dans le sens farfelue), très sensible et respectueuse, des techniques afin d’apprendre à reconnaitre les différents sentiments aux enfants (mais pas que, nous même en tant qu’adultes avons parfois besoin d’une remise à niveau ou un apprentissage si nous n’avons jamais eu la chance de l’apprendre avant), comment susciter l’envie de coopérer, mettre des limites qui soit respectables pour tout le monde, éviter la punition et comprendre la différence entre punition et conséquence directe …

Il est tout simplement bluffant de voir que décrire uniquement ce que l’on voit peut être beaucoup plus efficace qu’une demande. Par exemple, et il s’agit là d’un évènement purement fictif vous vous doutez bien, dire « je vois des chaussures dans l’entrée » entrainera une disparition quasi instantanée de celles ci. Beaucoup plus efficace que « les enfants, venez ranger vos chaussures ! » (bon pour mon exemple, il faut déjà que les enfants soient au courant des règles, parce que si certaines choses nous semblent évidentes, il peut s’avérer que nous n’ayons jamais réellement pris le temps de leur dire ce que nous attendons  d’eux … et à ce compte là, vous risquez de vous retrouver avec des enfants qui vous regardent avec des yeux de merlans frits ne voyant pas bien où vous voulez en venir … ce qui risque de vous agacez encore plus … alors qu’en toute bonne foi, ils ne savent pas ce qu’ils doivent faire )

Mais là encore, ce n’est que le début, si les seules difficultés d’un parent se résumaient aux chaussures qui trainent dans l’entrée, nous n’aurions pas besoin d’un livre … Il a aussi le grand mérite de nous faire prendre conscience des mots ou des phrases que l’on prononce, souvent par habitude, et qui enferment nos enfants dans des rôles bien définis dont ils peinent à sortir … le maladroit, le timide, le clown … d’ailleurs, vous même, n’avez vous pas souffert d’une étiquette plus ou moins flatteuse dans votre enfance ? Et avez vous réussi à vous en défaire ? Certains me diront que cela les a endurcis, que le monde est dur et ne fait pas de cadeaux … certainement. Le monde est aussi ce que l’on en fait, et apprendre à vivre sereinement est un défi pour les générations présentes et à venir et mon idéal utopiste ne peut s’empêcher d’y croire profondément …

Vous l’aurez compris, ce livre m’a vraiment plu et je pense qu’il peut apporter un vrai plus à ceux qui le lisent. Ce livre se décline en ateliers de travail et de discussion et si vous avez la chance d’en avoir près de chez vous, je ne peux que vous conseiller d’y participer ! Cela vous permettra d’échanger autour de ce livre et de mettre en pratique les conseils donnés, car bien souvent, on se contente de lire, d’apprécier mais on ne met pas en pratique et on s’étonne que rien ne change dans notre quotidien … Attention, n’allez pas croire qu’il s’agisse d’un jugement, juste un constat, je suis pareille. Même si je suis attentive ou que j’essaye de l’être, je dérape aussi souvent … Ce genre de livre nous aide à reprendre le contrôle, à nous rassurer, nous guider et j’essaie désormais d’appliquer et ne plus me contenter de lire … Il y a également toute une collection de ces auteurs que je ne vais pas tarder à me procurer et dont je n’ai entendu que du bien …

****

L’avez vous déjà lu ? Qu’en avez vous pensé ? Et sinon, est ce qu’il vous tente ?

****

Je vous remercie pour vos achats dans mon échoppe, que je prend plaisir à garnir au fil de mes trouvailles, ils ne sont en rien une obligations mais il contribuent à mon travail !

Le kindle …

 

Kindle

 

Je suppose que tout le monde en a déjà entendu parler … Le Kindle ou la liseuse électronique par Amazon. Il existe différentes versions, de la plus simple à la plus perfectionnée.

En tant qu’amoureuse des livres, ma première réaction a été de le rejeter, je n’en voyais pas l’intérêt, je préfère lire les livres en version papier. Et puis, pour ne pas être encombrée, je les emprunte à la bibliothèque. Et puis, j’ai vu les avantages que cela pouvait avoir … Les classiques gratuits, un livre téléchargeable rapidement, souvent moins cher, un poids très faible, très fin, les polices et taille de caractères adaptables … Bref, des avantages qui me parlent quand même.

Et aujourd’hui (mais aujourd’hui seulement) son prix est à 59 € (pour la version classique, pas pour le kindle fire qui en plus d’être une liseuse est également une tablette ). Voilà qui a fini de me convaincre et je me suis dit que l’information en intéresserait peut être parmi vous.

Et vous, le kindle, vous en pensez quoi ? Incontournable ou gadget ?

Un nouveau magazine …

BioMood

plein de promesses. Bon, il est sorti depuis un moment, et vous avez peut être déjà du croiser … Je ne suis pas très « magazines », donc je ne fréquente pas tellement les bureaux de presse. Je trouve qu’ils se ressemblent tous un peu et sont lus en moins de temps qu’il n’en faut pour les acheter …  mais celui ci m’a attiré l’œil. Réinventer son quotidien, voilà une belle politique !  Et avec en plus un titre accrocheur : le dressing d’une frileuse, je ne pouvais pas passer à côté !  J’ai donc découvert un bimensuel sympathique avec des conseils anti froid que je vais m’empresser de suivre : la soie serait un très bon isolant…, sortant du projet 333, je pense que je vais tester … Un nouveau magazine donc, imprimé sur papier recyclé, au discours intéressant – on y parle même de yoga ! –  des recettes beauté, santé et cuisine réalisables (et rien que cela ce n’est pas rien … ), des publicités en nombre réduit et toutes choisies parmi les annonceurs écoresponsables. Manque plus qu’ils parlent d’organisation et je leur voue un culte ! Bref, un premier numéro qui m’a convaincue en espérant être aussi séduite la prochaine fois parce que je ne sais pas vous mais souvent, je trouve que si les premiers opus sont réussis je suis aussi irrémédiablement déçue par les numéros suivants …

Et vous, vous avez un magazine qui vous « parle » ?