Archives pour la catégorie mission du lundi

Gratitudes

éprouver de la gratitude et ne pas l’exprimer, c’est comme emballer un cadeau et ne pas le donner
William Arthur Ward

Aujourd’hui, j’avais envie de parler de la gratitude. Parce que je trouve qu’être consciente des petits ou grands bonheurs qui nous arrivent chaque jour aide quand même pas mal à conserver une bonne estime de soi et de sa vie. J’avais découvert le concept à la sortie du livre « 3 kifs par jour », j’avais adoré l’idée et tout de suite mis en pratique avec mes enfants le soir : les 3 choses qui nous ont fait plaisir ( oui parce que bon, l’idée que mes enfants emploient le mots kif m’emballait moyennement on va dire ). Cela avait très bien fonctionné sur une longue période. Puis les rituels du soir ont changé, nous avons plus ou moins arrêté parce qu’on s’est habitué à en parler régulièrement dans la journée, ils me le « réclament » ou plutôt « déclament » parfois certains soir quand la journée leur a semblé vraiment exceptionnelle, comme si c’était important pour eux de bien le fixer dans l’instant. Donc en être conscient, c’est bien, mais pensons aussi à remercier pour ce que nous avons. Nos parents pour nous avoir donné la vie, nos enfants pour être entrés dans la nôtre, nos amis pour leur présence et ce qu’ils nous donnent d’eux même, les enseignants de nos enfants qui donnent bien souvent le meilleur d’eux même, nos collègues, les auteurs des blogs que nous suivons et qui nous apportent de l’inspiration ou des sources de réflexions, les lecteurs de nos blogs  … la Vie tout simplement ! Vous l’avez compris, les sources de gratitudes sont infinies. Prenons le temps de nous en rendre compte et de remercier.  Soyons heureux de ce que nous avons plutôt que de regretter ce que nous pourrions avoir.

Ainsi, vous l’aurez compris la mission de ce mois ci, si vous l’acceptez (parce que je pense qu’il faut bien un mois pour ancrer cette habitude ) va être d’exprimer de la gratitude pour quelqu’un, pour quelque chose, pour la Vie au moins une fois par jour. Que ce soit ici, sur votre blog, sur votre journal si vous en tenez un, sur la page facebook, bref, où vous voulez !

Sourire

 

 

un sourireJe suppose que vous connaissez tous ce poème. J’y ai repensé la semaine dernière, j’ai eu envie de le partager avec vous et vous proposer un petit exercice pour la semaine qui commence. Quand je marche dans la rue, il n’y a rien qui me fasse plus plaisir que de voir un sourire s’épanouir sur un visage à priori fermé. Et je ne sais pas si vous y faites attention mais qu’est ce que nous avons l’air stressés / tristes / durs / fatigués lorsque nous marchons ! Alors je sais bien que nous ne pouvons afficher un sourire béat toute la journée, mais offrir un sourire aux personnes que nous croisons dans la rue ne nous coûte pas grand chose et peu en changer beaucoup dans notre quotidien. Cette semaine je vous propose de jouer aux magiciens : offrez votre sourire aux passants et observez ce qu’il se passe en retour …

sourire

 

Le jour du défi !

grenier

Nous sommes le 14 ! Le dit jour ! Alors, je ne sais pas comment cela a été chez vous, mais ici, cela a été plus compliqué que prévu, entre les contretemps, les aléas de tous les jours, les maladies, les jours de pluie (oui, oui, ça compte aussi ! ), les jours de pas envie, … et puis il a fallut faire des choix, dans mon idée, je voulais tout refaire, changer les plaques du « plafond », les repeindre, ainsi que le sol, mettre de belles étagères … bref, la totale ! Mais, ayant encore des travaux en attente dans la maison, il n’était pas raisonnable ( à mon sens ) de dépenser une partie du budget travaux uniquement pour le grenier … Résultat : nous nous sommes concentrés sur le plus urgent : vider, installer des étagères avec les moyens du bord et ranger. Coût total : 31 € ( le prix des équerres ). Coût lui même absorbé par les bénéfices réalisés lors d’un vide grenier. Pas mal d’un point de vue financier donc. Et du point de vue place gagnée, c’est assez phénoménal ! Ce grenier, nous y montions les cartons au fur et à mesure, vous savez bien : tant qu’il y a de la place … Oh, bien sur, un tri de temps en temps, un vide grenier ( on en reparlera d’ailleurs !), un réagencement de temps à autre, mais jusqu’à présent, rien qui ne fonctionne réellement. Bien sur, la solution, je la connais, c’est celle que je préconise toujours : on trie, on vide et on range. Mais comme dit dans mon dernier article, certaines choses sont plus faciles à dire qu’à faire … Un défi, voilà la belle idée ! L’émulation faisant, voici l’heure du rendu de copie !

Allez, je suppose que vous voulez voir les photos ! Allons y :

grenier avant

L’état des lieux avant … Ce que vous voyez sur l’image en bas, c’est la quasi totalité du contenu du grenier, une vue d’ensemble étant impossible vue l’ampleur du désastre … (il n’y a qu’à voir les photos du haut ). Oui, je sais, c’est impressionnant … ( et sans doute aussi terriblement décomplexant je suppose ! )

grenier pendant

Les seules images que j’ai pensé à prendre pendant … en bonne voie …

après grenier

Et après de nombreuses heures de désencombrement, des dizaines de cartons donnés, vendus, remis au tri collectif et parfois même jetées : voici le après ! Pas aussi joli que dans mon idée mais propre, aéré, désencombré, organisé … Cet endroit me donnerait presque envie de m’installer un petit matelas afin de me créer un espace lecture … Je dis presque parce que cet endroit se situant au dessus du garage, je ne suis pas sure qu’il soit très douillet cet hiver … Mais le résultat me plait, il y a un coin pour chaque catégorie : Souvenirs, camping, Noël, et même le coin du bricoleur (en bas à gauche … hum, la notion de rangement de l’homme est un peu … différente de la mienne ). Il me reste à y monter les chaussures et vêtements d’été mais cela ne devrait pas prendre trop de place …

Allez, un petit avant / après pour finir !

avant  après grenier

Alors ? Défi relevé ? Et chez vous ? C’était comment ?

SI vous voulez partagez votre travail, vous pouvez le faire ici même en me contactant par mail ou sur la page facebook de la Nouvelle Page !

Les nouvelles missions de la rentrée !

grenier

Bonjour à tous !

Avec la rentrée, des envies de changements, des envies d’actions, de partage de motivation, de décomplexion, bref, je vous propose une nouvelle formule de la mission du lundi. Outre le fait que nous soyons mardi ( on ne choisit pas quand on tombe malade n’est ce pas ? ), la mission du lundi ne va plus exister en tant que telle, pour cette année, j’aimerais mettre en place des « défis » un peu plus « corsés » (même si j’ai fait un gros bide avec mon défi 333- au niveau du partage je précise parce qu’au niveau personnel, j’ai tout de même appris des choses-, je récidive ! ). Alors pour cette première mission, j’ai choisi de m’attaquer au grenier. Pièce en grande souffrance s’il en est (il n’y a qu’à voir la photo ! ), puisque les cartons se sont empilés au fil du temps ( et pas toujours très bien en plus ) déplacés au grès des besoins ( et pas toujours très bien en plus … ), des vides greniers, des vides chambre ( et pas toujours … bon je recommence pas, je crois que vous avez compris !) bref, un grenier qui bouge, que j’ai réagencé ( par là j’entends jolie pile de cartons ) plusieurs fois, mais, en fait, il n’y a rien à faire, quand c’est trop, c’est trop. Tout un tas de choses attendent par ici et prennent de la place inutilement. Donc, afin de me donner une motivation supplémentaire, je me suis dit que l’on pourrait se lancer un petit défi commun : s’occuper de son grenier, sa cave ou son débarras afin d’y mettre de l’ordre. L’occasion également en cette rentrée de faire un tri bien utile, de retrouver des choses oubliées qui soit pourront nous servir, soit servir à d’autres. Vous pourrez également trouver l’envie (ou non ) selon la quantité de choses accumulées de faire un vide grenier afin de récolter quelques sous, ou une source de motivation supplémentaire à une vie moins consumériste. Comme c’est un défi un peu plus important en terme de temps que nettoyer le dessus de sa bibliothèque par exemple (mais qu’il faut bien faire également nous sommes d’accord ), le délai sera beaucoup plus long. Je pense qu’un mois est tout à fait raisonnable et cela nous amène donc au lundi 14 octobre. A cette date, je vous propose de partager les résultats obtenus afin de pouvoir nous féliciter mutuellement et piocher ainsi parmi toutes les bonnes idées que vous ne manquerez pas d’avoir, que se soit pour la technique ou pour la pratique.

Qu’en pensez vous ? Prêts à me suivre ?

P.S : Le résultat du jeu de la rentrée est annoncé sur le post correspondant. Merci à tous pour votre participation ! Bravo au gagnant qui doit me contacter afin de me communiquer son adresse !

Quand j’aurais le temps …

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Quand j’aurais le temps … Qui n’a jamais prononcé cette phrase ? Je pense que nous employons tous cette formule, plus ou moins selon les personnalités. Quand j’aurais le temps, je me consacrerais à l’écriture de billets inspirés (ou pourquoi pas d’un livre ), je referais la déco du salon, je m’occuperais des papiers, je tricoterais tous les modèles qui me plaisent, je referais ma garde robe en la cousant moi même (ou simplement en allant faire les magasins ), je changerais mon alimentation, je désencombrerais ma maison, j’irais faire du sport … Quand j’aurais le temps …  Cela ne vous dit rien ? Parce que moi je suis en plein dedans … J’ai passé quelque semaines à me remettre d’une infection. Et si dans un premier temps, j’ai été bien abattue (quand le mental ne veut pas comprendre certaines choses, le corps prend la relève pour forcer à stopper un peu la course ), j’ai réalisé après coup la somme de choses que je laisse de côté pour « quand j’aurais le temps  » et que les journées feront 72 h … Autant dire que ce n’est pas pour tout de suite … Alors comme le temps n’est pas quelque chose qui peut se transformer à volonté, que mes journées ne font que 24 h, il faut trouver autre chose … Observer comment passe sa journée, où passe notre temps libre (internet et sa faille spatio temporelle par exemple), si cela nous satisfait, quels sont nos projets, ce qu’il est réaliste de garder, ce qui nous plait vraiment, et ce que l’on est capable de faire.

Par exemple, j’aime tout ce qui est manuel, mais j’ai réalisé que je n’étais pas forcément douée. Du coup, je stocke des projets en attendant d’avoir le temps. Mais ayant peur de « gâcher » (oui, je vous ai déjà parlé de mon souhait de me libérer de la culpabilité, ça passe aussi par là … ), je ne me lance pas. Hors, cela prend de la place physiquement ET mentalement. Physiquement parce que l’encombrement est là, mentalement parce que d’une tout projet inachevé prend de la place dans votre cerveau et de deux, on (enfin surtout moi, tout le monde ne ressent pas forcément la même chose ) a tendance à culpabiliser soit de ne pas être à la hauteur, soit d’avoir fait un achat que l’on regrette, soit de ne plus avoir les même envies (la différence est subtile avec le point précédent mais elle y est ). Donc, je prend mon courage à deux mains et j’y vais petit à petit, je prend chaque projet individuellement et je me pose la question : En ai- je encore envie ? Ce projet mérite t’il la place qu’il prend dans ma maison, dans ma tête ou est ce que je préfère passer du temps en faisant autre chose (aller sur internet, lire un livre, me balader, jardiner tout est valable, il n’y a pas de notion de jugement à avoir quant à la façon dont vous souhaitez passer votre temps libre mais en prendre conscience pour éviter de culpabiliser après ) ? Si oui, je le conserve et je le termine. Seulement après, je passe à un autre. Cela n’a rien de facile de se regarder en face et de réaliser que certaines choses changent, que nos envies et nos attentes sont différentes. Mais cela libère aussi ! Et on en profite pour faire de la place à ce qui nous plait vraiment sur le moment !

****

Donc pour cette semaine, je vous propose de regarder vos projets « quand j’aurais le temps », et de commencer à en réaliser un. Là, je vous ai parlé de loisirs créatifs parce que c’est ce dont je m’occupe en ce moment mais cela s’applique à tous les domaines : lectures, vidéo, photos, déco, alimentation, … D’ailleurs, sans réfléchir, là comme ça, vous pensez à quoi ?

La journée du sans …

flowers

Dans nos vies, nous avons tous quelque chose de non essentiel et qui nous grappille du temps par ci par là, nous empêchant de faire d’autres choses plus épanouissantes. Chez moi, j’ai pu constater qu’une place beaucoup trop importante (à mon goût bien sur, chacun ayant ses propres limites ) était donnée aux médias ces derniers temps : trop de télévision, trop d’ordinateur, de tablette, de jeu vidéo … ( Il faut dire que la météo ne nous aide pas particulièrement cette année ). J’ai donc eu envie de faire une journée sans. Sans toutes ces choses dont on peut très bien se passer et qui polluent notre vie de famille : stress et agressivité montent en flèche dès lors que notre temps est consommé de cette manière. Hier, la journée s’est donc écoulée calmement entre ballades, lecture, jardinage et jeux de société ( une activité qui se perd -je trouve non ?- et qui, à mon sens a pourtant d’énormes avantages, le premier étant celui de passer du temps ensemble ). Et c’est une journée dont on a réellement tous profité. Et que je recommencerais avec plaisir cette semaine et les semaines qui suivent. Sous cette forme (sans médias ) ou sous une autre d’ailleurs (sans viande, sans râler, sans tricoter … que sais je ? ) les possibilités sont multiples !

Je vous propose donc cette semaine de faire un jour « sans … « . Vous choisissez ce que vous mettez derrière et le jour où vous souhaitez le faire.

****

Partant(e)s ? Il serait sans quoi votre jour à vous ?

Mettre de l’ordre dans ses affaires

 

 

Je commence à me faire de petits documents « pratique » afin de mettre de l’ordre dans mes papiers, mon fonctionnement actuel étant perfectible, et bien, j’y travaille. Cette semaine, je commence avec une feuille pense bête pour mes mots de passe. Et en même temps, je bidouille et j’essaie de faire de jolis documents. C’est tout simple, il me faut encore progresser … mais en attendant de faire mieux, cela me convient.

Un aide mémoire pour les mots de passe. Quelle invention me direz vous ! Avant, je n’en avais pas besoin, je prenais tout le temps le même, puis on m’a dit que ce n’était pas prudent et qu’il valait mieux changer à chaque fois. Alors, même si j’ai une bonne mémoire, cela commence à faire beaucoup et pour ne pas passer des heures à trouver un moyen de retrouver mes mots de passe, j’ai décidé de les regrouper sur une seule et même feuille.

Je ne sais pas pourquoi, mon fichier refuse obstinément de se convertir en pdf, aussi je ne peux le partager avec vous. Mais s’il vous intéresse, vous pouvez toujours me le demander et je me ferais une joie de vous le transmettre !

Edit du 07 février 2015 : le voici : mes mots de passe

****

Donc la mission pour cette semaine : trouver un moyen de se faciliter la vie dans la gestion des mots de passe. D’ailleurs, vous les gérez comment jusqu’à présent les vôtres ?

A petit pas …

Nous sommes déjà à la fin du mois d’avril, un tiers de l’année c’est déjà écoulé, c’est le moment de revoir notre feuille de route de 2013 !

Quelles étaient nos envies à ce moment là ? Avons nous changé certaines choses ? Nous dirigeons nous vers ce que nous souhaitons ou sentons nous que quelque part nous faisons fausse route ? Qu’avons nous entrepris pour améliorer notre vie ? Qu’est ce qui a marché ? Et aussi qu’est ce qui a échoué ? Pourquoi ?

Faire un petit point régulièrement permet de bien ancrer les choses, de suivre nos objectifs, de rectifier quand cela est nécessaire, de nous rendre compte aussi parfois que finalement certains rêves resteront à leurs places parce qu’en définitive, cela n’est bien que dans nos rêves …

Cette semaine je vous propose donc d’établir votre bilan personnel afin d’améliorer ce qui peut l’être et de constater que oui, vous avez quand même bien avancé en 4 mois !

****

Alors ce bilan ?

Entretenir son matériel

Crédit photo : DR

On continue dans le ménage de printemps et on en profite pour s’occuper de notre électroménager qui, s’il nous sert fortement dans nos vies quotidiennes à alléger nos tâches ménagère, a bien le droit lui aussi d’être entretenu de temps en temps. Bien sur, je ne parle pas du petit électroménager qui est nettoyé régulièrement. Non, je parle de nos machines à laver, laves vaisselles, aspirateurs et consorts. Cette semaine, on pense à eux et on les bichonne.

Pour la machine à laver : On retire et on nettoie bien le bac à lessive avec une petite brosse et à l’eau chaude, on s’occupe des joints également. On fait tourner à vide la machine à laver avec un peu de cristaux de soude et de vinaigre blanc à la température la plus élevée. Et on pense à laisser le battant toujours un peu ouvert afin d’empêcher les joints de moisir.

Pour le sèche linge : on pense à nettoyer le filtre régulièrement, ainsi que le condensateur s’il y en a un. On vide ce qu’il y a à vider.

Pour le lave vaisselle : On vide et on nettoie le filtre. On nettoie l’intérieur et les bords du lave vaisselle avec une éponge et un mélange de vinaigre, citron et eau chaude. verser un demi litre de vinaigre blanc et lancer le cycle le plus chaud.

Pour l’aspirateur : penser à bien nettoyer les filtres et les diverses parties régulièrement pour conserver les qualités d’aspirations de votre allié anti poussière. Changez le sac dès que nécessaire s’il en a un ou videz le bac s’il n’en a pas. Nettoyez également les embouts, le flexible et les brosses qui peuvent voir s’agglutiner la poussière.

L’échange …

http://theswapteam.org/wp-content/uploads/2012/07/ETHIK-BCG-Bracelets-03-02-300x2171.jpg

Le changement de saison commence réellement à s’effectuer. Avec le retour du soleil et des températures plus clémentes, nous allons pouvoir bientôt revêtir des habits plus légers. C’est donc le moment de faire le tri dans nos affaires, rangeons les cols roulés, ressortons les manches courtes ! La demi saison est en général un grand chambardement avec des températures qui jouent au yoyo. C’est aussi une belle occasion de revoir le contenu de son armoire et de penser pratique. Quelles sont les pièces qui fonctionnent ensembles, celles qui ne vont décidément avec rien (ni même avec notre morphologie d’ailleurs), les « à remplacer », celles qui manquent. En faisant la liste de ce qui vous manque, vous serez moins tentée d’acheter un énième pantalon à la coupe on ne peut plus fantaisiste (rapport à votre morphologie toujours) et d’oublier ce petit gilet noir qui fait pourtant parti des basiques mais qui a déserté votre penderie. On peut également penser à customiser certaines pièces afin de leur donner une nouvelle jeunesse : teinture, ajout de pièces thermocollantes, les possibilités sont nombreuses !

On range ensuite les vêtements d’hiver, gros blousons et compagnie de  façon à pouvoir les retrouver aisément lorsque le moment sera venu. Pour cela, on n’hésite pas à marquer le contenu de la boite en n’oubliant pas que votre mémoire si bonne soit elle peut vous jouer des tours …

Si vous avez des enfants, même combat, on ressort les vêtements légers, on vérifie les tailles, on range ce qui ne convient pas ou plus correctement de manière à pouvoir les retrouver facilement (par âge, saison, sexe …), on pense à noter les manquants, histoire de ne pas se retrouver avec 6 paires de chaussures mais aucun chapeau lorsque le besoin s’en fera sentir …

Avantage : En faisant ces vérifications dans les temps, on évite le stress de dernière minute, les ratés – vous savez ces moments, juste avant de partir, où persuadée que vous aviez le gilet qui va bien avec la tenue, vous n’arrivez soit plus à mettre la main dessus ( et pour cause vous l’aviez donné/ jeté / égaré ) soit vous vous rendez compte que son souvenir vous a fait défaut et qu’il n’est en fait pas du tout comme vous vous le rappeliez et qu’il ne s’accorde pas si bien  …

****

A lire ou à relire : Créer sa garde robe