Archives pour la catégorie question de lecteurs

Et le désencombrement dans tout ça ?

vagues

Je te remercie Ingrid pour ta question et je choisis d’y répondre par le biais d’un article car ce serait beaucoup trop long pour un commentaire … La question étant : où j’en suis de mon désencombrement et est ce que cela tient dans le temps ? Bonne question, et je préviens tout de suite, ma réponse va être longue …

Il me semble qu’il y a plusieurs façons d’arriver à l’envie de désencombrement ( au moins deux, si vous en voyez d’autres n’hésitez pas à me les signaler en commentaires ). Cela peut être une finalité parce que notre vie change / a changé, notre façon de consommer, nos aspirations écologiques ont évoluées et naturellement nous souhaitons posséder moins pour être en accord avec nos idéologies. Et puis cela peut être un début : dans les moments où l’on se sent embourbé dans notre quotidien avec l’impression de suffoquer, de ne rien maitriser dans/de notre vie. Dans cette situation, le désencombrement fait office de starter.

Pour moi cela a été un début, j’en avais besoin pour me clarifier les idées, je le voyais peut être aussi comme une expiation ( allons y carrément, n’ayons pas peur des mots 😉 ), quelque chose qui me sauverait. Un environnement plus vide, mieux organisé et donc moins douloureux. Un dérivatif aussi, désencombrer cela m’évitait de penser au reste. C’est ce qui, à mon sens, fait que cela devient hyper addictif. Seulement, une fois que l’on a désencombré, on se retrouve bien dépourvu, n’ayant plus de matière première … ( D’où, également, mon idée initiale d’aider les gens à le faire chez eux ! ) Ainsi, pour le désencombrement, je n’ai pas eu de réel souci, il me reste bien quelque petites choses et si cela me désespérait au départ de ne pas être « capable » de m’en débarrasser, de ne pas arriver à correspondre à l’idée que je me faisais du parfait petit minimaliste, aujourd’hui je suis beaucoup plus sereine avec cet état de fait, je ne peux techniquement pas vivre dans une cellule monastique. Rien que parce que les personnes qui partagent ma vie ne le souhaitent pas … Et rien que ça, ce n’est pas rien mine de rien ! Et puis, en cours de route, je me suis rendue compte que plus que du désencombrement, il me fallait une organisation ( et ça, j’en reparlerais peut être ). Dans ma tête, c’était simple : si je ne possédais plus rien ou presque, je n’aurais plus de soucis d’organisation ! Or, ça n’est pas vrai, encore une fois, cela participe à la clarification mais ça ne fait pas tout … Il m’a donc fallu revoir mes priorités là aussi ! ( Et puis surtout, essayez d’organiser quelque chose quand vous n’avez plus de meubles … 🙂 )

Et puis entre temps, j’ai continué mon petit chemin de développement personnel, j’ai découvert des choses, la bienveillance notamment. Envers moi principalement. L’autre, je connaissais et pratiquais déjà plus ou moins. L’estime de soi. Concept fabuleux là aussi … Le droit à l’erreur. Le droit à la beauté, au bien et au bon. Ça sonne peut être un peu cucul la praline ce que je raconte mais mon dieu, ce que cela fait du bien quand on ne s’est jamais jugée « assez bien » pour tout ça !

Alors, j’ai fait des frais, au final pas tant que ça, mais je me suis fait plaisir. Parce que je le mérite. Pas comme dans la pub, non, mais j’ai investi dans ce que je pense être bon pour moi, pour ma santé, pour mon goût/ envie du beau. J’ai réencombré certains endroits. Et naturellement, j’en désencombre d’autres. Au fur et à mesure, sans que cela sonne aussi fort qu’au départ. Et l’équilibre se fait entre ce qui me fait plaisir et le reste …

Aujourd’hui, j’en suis rendue à moi : à ma représentation de moi même, ce que je suis, mon rôle dans la vie. Là aussi, beaucoup d’idéaux, du désencombrement également pour laisser tomber mes représentations ou celles des autres mais cela fait son chemin petit à petit. Et j’ai l’impression que c’est moins douloureux en fait, étant d’abord passée par du matériel … C’est Sénèque je crois qui disait  » Connais toi toi-même  » … Je crois qu’en 2000 ans, on a rien inventé de mieux …

Je ne sais pas au final si j’ai répondu à ta question Ingrid, en tout cas, cela m’a fait du bien de réfléchir à ça et je t’en remercie !

Bonne fin de journée à vous tous et merci d’avoir pris le temps de me lire ! J’attends vos commentaires / questions avec grand intérêt !

Tester des produits …

Je ne sais pas vous mais moi, j’aime tester … Pas n’importe quoi mais je ne peux pas cacher que je trouve plaisant de tester des produits et d’en parler ou non autour de moi … Alors comme j’ai eu l’occasion de faire certains tests produits ces derniers temps et que j’ai eu des questions les concernant, je me suis que ce serait sympathique d’en parler ici aussi.

Que peux t on tester ?

Et bien, de tout, il n’y a qu’à voir les blogueurs professionnels, ils sont amenés régulièrement à recevoir des produits pour tester et donner leur avis.

Mais quand on est pas blogueur, ou que l’on a pas de notoriété, on fait comment ?

On ouvre un blog (certains sont même spécialisés dans les tests et ont commencé en publiant leurs achats propres), si vous avez déjà un blog, rien ne vous empêche de contacter les marques qui vous intéressent afin de leur proposer un partenariat.

Si les blogs, vous trouvez ça bien à lire mais que vous ne vous sentez pas du tout l’âme « journalistique », vous avez de nombreux sites qui proposent des tests rémunérés ou non. Je vais vous donner ici les sites sur lesquels je suis inscrite et qui ont un véritable retour ( parce que souvent vous avez des sites qui vous font postuler à tout et n’importe quoi sans retour véritable) et surtout avec lesquels j’ai vraiment l’impression que mon avis est vraiment pris en compte. Parce que ce que j’aime aussi, outre le fait de tester de la nouveauté, c’est de pouvoir en débattre et donner un « vrai » avis.

Oui, mais, toi qui prône la simplicité, tu n’as pas l’impression de t’en éloigner ?

Je pense que la simplicité est un état d’esprit, ce que j’ai l’occasion de tester reste dans la mesure de ce que je « consommerais  » de toute façon ou que j’aimerais consommer. J’avoue que j’ai été bien heureuse de tester un épilateur que je n’aurais pas pu m’offrir autrement. Et pour rester dans ma « philosophie de vie » je ne participe pas aux tests de produits que je ne consomme pas, qui sont pour moi trop polluants, inutiles, …  Ce n’est pas tester pour tester. Tout comme il peut m’arriver de parler ici de produits que j’ai essayé. Ce n’est pas dans le but de vous les faire acheter à tout prix. Je transmet juste mon avis …

Ok, alors, ils sont où les bons plans ?

Il n’y en a pas beaucoup, du moins ceux que je connais. Vous pouvez trouver de temps en temps des tests chez Mes Bonnes Copines (encore elles ! ), vous avez également des tests de temps en temps de produits bio chez Féminin Bio (une bonne adresse également si vous ne connaissez pas et que vous avez la fibre verte ). Et dernière adresse et non des moindres puisque c’est avec eux que j’ai testé mon épilateur ! Le cercle des ambassadeurs envie de plus. Alors oui, je sais, beaucoup de non bio, de produits discutables, mais tout le monde ne consomme pas ( que ) bio et encore une fois, vous êtes libres de choisir les produits pour lesquels vous postulez . Et je crois fortement qu’avec ce genre de test, on peut vraiment faire remonter notre opinion de consommateur. Même les grandes marques peuvent changer pour du mieux !

Et vous, vous aimez participer à des tests ? ( Parce que j’en organiserais peut être un ici même pour des outils d’organisation ou du coaching, cela tenterai certain(e)s d’entre vous ? )

Question de lecteurs : Rémunération de blog, qu’en est il ?

J’ai vu que la question s’était pas mal posée ces derniers temps sur certains blogs populaires ( bon, je ne classerais pas le mien parmi eux, je n’ai pas cette prétention ! ), je n’ai donc pas été étonnée de me voir poser cette question, d’autant que j’en avais moi même parlé en septembre. (Et puis, j’avoue que mon côté curieux se pose bien souvent la question ! )

La réponse que je vais vous donner est mienne (forcément) et va peut être en décevoir certains : je n’ai pas encore trouvé la clé pour gagner des millions sur internet ! 😀 Puisqu’à ce jour, je n’ai encore rien perçu par le biais de mon blog.

Les actions que j’ai mises en place :

Google Adsense :

Le petit encart que vous pouvez voir sur le côté et que je ne suis pas sure de conserver … mais vraiment pas. Pour me rapporter quelque chose, il faut que vous, lecteurs, cliquiez dessus … Ce qui est somme toute, très rare. Et je le comprend, moi même je ne fais pas forcément attention aux encarts publicitaires. Pour l’instant, je n’ai pas atteint le seuil de paiement qui est de 70 € … Je pense qu’une fois atteint, je le retirerais … (A moins que chaque lecteur se mette à cliquer dessus chaque jour ! 😉 ) Peut être est ce ma faute et aurais je du vous le signaler ? En même temps, quand on souscrit à Google Adsense, il est signifié que l’on ne peut pas inciter nos lecteurs à cliquer sous peine de se voir retirer nos gains … et je tiens bien trop à mes 14,75 € cumulés en 6 mois … (je fais de l’humour vous l’aurez compris même si le montant est exact …  ) De plus, les clics successifs donnent le même résultat : c’est à dire que si l’un de vous clique plusieurs fois de suite, cela peut également tout annuler … Bref, Google Adsense n’a sans doute pas été la meilleure option … à voir …

Mes partenaires :

  • Ma boutique Amazon : Lorsque vous achetez chez Amazon, le fait de passer par mon lien (même si vous ne prenez rien de la boutique ) me permet théoriquement de toucher une commission. Je dis bien théoriquement car j’ai lu pas mal de choses depuis et je n’ai effectivement jamais rien touché …
  • Mes autres partenariats : Ils m’ont soit permis de tester des produits, de toucher une commission sur vos achats (à conditions que vous passiez par mes liens), ou de vous faire gagner des lots. A ce jour, je ne vous cache pas que je n’ai aucun résultat financier. C’est l’aspect que je souhaite aussi développer le plus. Découvrir de nouvelles choses, vous en faire gagner, c’est une sacrée motivation. Mais je souhaite toujours rester dans ce que j’estime accessible, utile. Je ne tiens pas à me transformer en publicitaire pour tout et n’importe quoi …

Voilà ma bien maigre réponse, j’espère que la personne qui l’a posée aura trouvé satisfaction dans ce post. Je suis tout à fait ouverte pour en discuter si cela vous intéresse ! N’hésitez pas à poser vos questions !

Question de lecteur : Tri de la garde robe, oui, mais après ?

J’ai eu quelques petites questions dans les commentaires auxquelles je vais tâcher de répondre au fur et à mesure dans mes articles quand j’estime que la réponse est trop longue à donner en réponse aux commentaires.

Nous allons commencer par l’après tri de la garde robe. Puisque nous avons fait nos petits tas :{ A garder },{ A jeter},{ A vendre / donner }, nous avons déjà un tas dont nous savons quoi faire, le premier. Que l’on range et organise correctement dans ses placards .

Les affaires {à jeter}, ce sont celles qui sont trop abimées pour être données ou vendues. Mais on peut tout de même les recycler : garder les boutons, fermetures éclairs, jolis motifs pour les réutiliser si on fait de la couture ou si on connait quelqu’un qui fait de la couture et qui serait intéressé, les lui donner. Le prix des fournitures de base est tellement élevé, que cela dépanne toujours. Mais attention ! N’allez pas vous encombrer ! Ne les conservez que si et seulement si vous êtes certains d’en faire quelque chose. Sinon, poubelle. Pour le tissu, les tee shirts sont en général parfait pour faire les vitres et la poussière.

Pour le troisième tas : {A vendre / donner}, vous avez plusieurs options :

  • La première, la plus gratifiante à mon sens : donner. Donner ce qui ne nous sert plus à des personnes qui en ont plus besoin que nous. Cela peut être à votre entourage, via les sites de dons, à des organismes de réinsertion si vous avez des ensembles tailleurs en bon état par exemple, les possibilités sont nombreuses.
  • Faire un vide grenier : Mais ne vous attendez pas à vendre à des sommes astronomiques … Un vide grenier est une manifestation qui permet de « vider son grenier » comme son nom l’indique, les gens sont là pour faire de bonnes affaires et n’hésitent pas à marchander. Alors si vous n’êtes pas allergique à la négociation, si vous êtes prêts à passer une bonne journée en compagnie d’amis ou de votre famille (garder sa bonne humeur sur un vide grenier est essentiel parce que sinon de toute façon, vous n’aurez pas beaucoup d’acheteurs), que vous lever tôt  et rentrer tard ne vous fait pas peur, que le fait de voir des gens toucher, examiner vos vêtements ne vous angoisse pas,  le vide grenier est fait pour vous !
  • Vendre sur Internet via Ebay, le bon coin, … : Beaucoup de travail -faire les photos, les mettre en ligne, rédiger les annonces- mais qui peut s’avérer payant en terme de résultat ! Si vous avez des objets de valeur, et qu’ils sont bien côtés, cela peut être intéressant.
  • Vendre à un troc ou un dépôt vente : Pas très rentable mais vous débarrasse rapidement.
  • Faire du troc : Organisez vous un troc entre copines / mamans pour vos vêtements, ceux de vos enfants, de votre mari … Cela peut être marrant et fait d’une pierre deux coups : vous débarrasser et vous fournir de nouveaux habits sans débourser un centime. Le principe, chacun amène ses « indésirables » et repart avec d’autres qui lui sont plus seyant. Le tout est de trouver un groupe de personnes ayant sensiblement la même taille …

Voilà, j’espère avoir répondu à la question, n’hésitez pas à dire ce que vous en pensez et à rajouter des idées en commentaire !