KonMari, la méthode révolutionnaire pas si révolutionnaire que ça

la magie du rangement - Konmari

J’ai craqué, je l’ai commandé ce livre … En version électronique toutefois, histoire de réduire l’encombrement ( ce qui n’est pas une très bonne idée d’ailleurs pour ce genre de livre dont certains passages méritent d’être relus et il est plus facile de les retrouver sur un livre physique que dans la version électronique ).

Dire que je n’ai pas aimé serait faux, le sujet me passionne, je lis des articles dans les magazines ou sur le net sur le sujet depuis … pfiou, peut être pas aussi longtemps que l’auteur (déjà parce qu’à 5 ans je ne savais pas lire ) mais un certain nombre d’années quand même. Le sujet de l’organisation et du psycho ont toujours été mes favoris (et quand on relie les deux, je ne vous raconte même pas ! – oui, chacun sa croix 😉 ).

Non, on ne peut pas dire que je n’ai pas aimé. Mais, je suis restée sur ma faim. Une trop grosse attente peut être. Sachant qu’on nous annonce quand même LA méthode.

Alors, dans le fond, c’est juste ce qu’elle dit et je reconnais que pour un « novice » du sujet, cela peut être une révélation.Les passages où elle parle de remercier ses objets (notamment le passage du téléphone portable ) peut cependant effrayer les plus terre à terre 🙂 . Sans aller jusqu’à accorder une âme aux objets, je reconnais qu’être conscient de ses possessions aide grandement à en prendre soin et ainsi les conserver. Et je pense intimement que c’est une des raisons qui fait que « tout fout le camp », on nous a tellement appris à jeter et remplacer les objets que nous gaspillons énormément. Ainsi, « nouer des liens » avec ses affaires tout en étant conscient de son cycle de vie permet cela. Son credo de jeter tout ce qui ne nous apporte pas de la joie rejoint le concept du « beau, utile, pratique » que nous connaissons bien. Le fait de trier par catégorie d’objet est également un conseil avisé que nous avons aussi déjà vu.

Mais, quand on a déjà lu Dominique Loreau, ou que l’on a le niveau « averti » sur le sujet (en lisant ce blog par exemple ), on peut se sentir un peu floué … J’avoue que je m’attendais à autre chose. Alors qu’elle affirme détenir la solution rapide et ultime, finalement, cela rejoint tout ce que l’on connait déjà, son délai fabuleux de 6 mois, vous l’obtenez également avec d’autres méthodes si vous les appliquez. Oui, parce que malgré tout, les choses ne se font pas toutes seules, si on n’applique pas ce que l’on lit, on reste dans la même situation. CQFD.

Pour finir, je dirais que le point le plus intéressant dans tout ça est celui qui concerne la motivation. Chercher les raisons qui nous poussent à vouloir un intérieur moins encombré reste la clé de voute du système. Comme pour tous les buts que l’on poursuit.

Et vous, vous l’avez lu ? Envie de le lire ou pas du tout ?

Si vous ne l’avez pas et que vous souhaitez vous faire votre propre idée : La Magie du rangement

9 réflexions au sujet de « KonMari, la méthode révolutionnaire pas si révolutionnaire que ça »

  1. DomCurieuse

    Je l’ai acheté en version papier et j’avoue : j’ai du mal à rentrer dedans. Je trouve l’ouvrage mal présenté et mal structuré (un comble pour une ecperte en rangement !). Dès le debut, l’auteur se répète énormément. Il me semble que le livre aurait vraiment gagné à être plus compact et graphiquement plus élaboré.

    Répondre
  2. sprit

    lolo je t’ai toujours connu entrain de vouloir désencombrer mdr
    franchement tu me fiches la trouilles, je me demande à quoi ça ressemble chez toi ^^

    en tout cas sans le vouloir tu donnes quand même une vision apocalyptique de ta maison lol alors que je suis certaine que ce n’est pas le cas

    Répondre
  3. Souslamargelle

    J’étais méfiante et réticente, avec ce que l’on a échangé sur le sujet, je peux te dire que je suis définitivement décidée à ne pas le lire. J’ai d’ailleurs relu avec plaisir « l’art de l’essentiel » et je vais rester là-dessus.
    Et oui tu as raison, pourquoi cherche-t-on à tout prix à ranger, à faire autant de place? Jusqu’où doit-on aller puisque finalement on n’a jamais fini? Je suis preneuse de tes réponses 😉
    Bises.

    Répondre
  4. Isabelle Miaou

    Bonjour,
    J’ai lu Dominique Loreau et mis en application quelques uns de ses principes. Certians sont bien ancré, d’autres non…
    La methode « komari » ?
    J’ai retenu et appliqué le pliage vertical et gagné environ 50% de notre espace Pull, tee shirt, sous vetements, pantalons. C’est facile a appliquer et c’est ensuite que je me suis aperçue que je rangeais mes tissus de patchwork ainsi depuis des années (comme quoi, quand est est « formaté » on ne voit pas , on manque de recul)
    Pour le reste … quelques ineptie du à sa culture japonaise ( je vous invite à ne pas jeter vos fiches de paies!!)
    des idées pas neuves
    des idées radicales
    et des idées speciales : je ne me vois pas chaque jour vider mon sac et le ranger (je le vide une fois par semaine, après avoir lu D Loreau)
    Par contre , desormais quand je trie , je me demande si cet objet m’apporte du plaisir … et ca m’a libérée : je garde sans arrière pensées les cadeaux de mes amies patcheuses, juste je les fait « tourner » au fil des saison dans ma deco … Leur petites attention d’Amitié me fais plaisir quand mon regard se pose dessus .
    Si jamais mon avis peut servir à l’une ou l’autre …
    J’ai acheter le livre version papier , dans l’intention de le revendre vite, mais finalement il fait le tour des copines ….

    Répondre
  5. souslamargelle

    Voilà 9 mois et quelques jours plus tard, je me suis lancée et je l’ai acheté. J’en suis au début, et j’avoue qu’il y a quand même quelques idées à retenir, à voir pour la suite. Il parait qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis 😉

    Répondre
  6. Ingrid

    Un an après ton article, je viens de l’avoir dans les mains. En effet, j’ai eu beaucoup de mal à le lire. Rien d’extraordinaire je trouve. J’avais lu très vite D.Loreau lors de la sortie de son premier livre. Et aussi l’art du désencombrement sorti en 2009.
    J’en retire deux choses: le pliage des vêtements comme il a déjà été cité, et l’ordre de tri (livres, photos…). Et encore, je ne sais pas quand je m’attaquerai aux photos.
    Allez zou, je le rends à celle qui me l’a prêté, et je vais lui prêter mes références en échange.
    Laurence Einfalt, qui avait écrit « savoir s’organiser » vient de sortir « se simplifier la vie », j’y jetterai bien un oeil. Mais bon je crois que je suis callée en théorie sur le sujet, reste à appliquer!

    Répondre
    1. elodie Auteur de l’article

      C’est vrai qu’au bout d’un moment, il faut mettre en pratique ! 🙂 Retenir une phrase surtout, efficace pour chaque occasion : Je fais du mieux que je peux en toute occasion avec les outils que j’ai à ma disposition … ça décomplexe pas mal !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *