Méditation de l’Utérus de Miranda Gray

Je m’intéresse depuis ce printemps au féminin sacré, il me semble important de nous reconnecter à notre nature de femme, de réinvestir notre différence non pas pour contrer les hommes mais bien pour être à notre juste place, ou du moins, pour moi, être à MA juste place.

Miranda Gray, l’auteur de Lune Rouge et La Femme Optimale, propose régulièrement des méditations de l’utérus – oui, dit comme ça, ça peut peut être paraître étrange. Cette méditation internationale est une invitation à réunir les femmes dans leur essence, à marcher sur le chemin de l’éveil de manière collective.

La prochaine est ce jeudi 5 octobre, jour de pleine lune, vous pouvez vous inscrire gratuitement sur son site : The Womb Blessing. Il vous suffira ensuite de choisir l’heure à laquelle vous souhaitez participer à cet évènement. Le thème de cette méditation est assez évocateur : Méditation de guérison des ancêtres maternelles … ( oui parce que je m’intéresse également au transgénérationnel … )

Comme c’est la première fois que j’y participe, je ne peux vous en dire beaucoup plus … Vous trouverez cependant ici des informations qui répondront peut être à vos questions …

Je vous joint également un très beau texte de Miranda Gray ( inclut dans le mail reçut )

Première Femme alla à la rivière avec sa jarre prendre de l’eau pour cuisiner. Mais quand elle arriva, elle y trouva la Femme Oiseau qui nageait, la Femme Jument qui se lavait, la Femme Chouette qui lavait sa cape de plumes et la Femme Ourse qui pêchait le saumon. Elles remuaient l’eau et la rendaient très boueuse.

Contrariée de ne pouvoir prendre l’eau claire à son endroit habituel, Première Femme traina les pieds en remontant le courant, cherchant un autre endroit, marmonnant “c’est ma rivière” et “je veux mon eau”.

Mais plus haut la rivière était pleine de roseaux et quand Première Femme fit un pas entre les roseaux pour s’approcher de l’eau, elle s’enfonça dans la boue jusqu’aux genoux. Submergée par la frustration elle se mit à pleurer.

Entendant ses pleurs, Mère Lune apparut sur le bord de la rivière, s’approcha et, attrapant la main de Première Femme, la sortit de la boue (y laissant une chaussure !). Elles marchèrent ensemble en descendant la rivière, Première Femme serrant sa jarre contre elle.

Mère Lune appela la Femme Oiseau, la Femme Jument, la Femme Chouette et la Femme Ourse ; Elle leur expliqua que Première Femme avait besoin d’eau claire pour cuisiner, et qu’elles étaient en train de la rendre boueuse.

La Femme Oiseau dit “il y a une petite plage de sable plus bas où je pourrais nager, mais j’aime nager ici car je peux jouer avec les autres femmes”.

La femme Jument dit “j’aime me laver ici car le soleil est chaud et je sèche rapidement. Mais je peux me laver plus tôt puis aider la Première Femme à porter sa jarre d’eau jusqu’à chez elle”.

La Femme Chouette dit “je peux laver ma cape la nuit, c’est facile pour moi de voir dans l’obscurité – mais le parfum frais que les fleurs donnent à ma cape me manquera”.

La Femme Ourse dit “j’aime cet endroit car c’est un bon coin pour attraper du poisson, mais je peux pêcher n’importe quand. Je peux même laisser un saumon pour toi”.

Mère Lune releva le visage baigné de larmes de la Première Femme et sourit.

“Tu vois, il y a suffisamment de tout pour tout le monde. Tu n’as pas besoin de rivaliser ou de ressentir que tu manques de quelque chose. Exprime simplement ton besoin aux autres, et aide-les pour leur besoin.”

Alors le jour suivant Première Femme donna à la Femme Jument des biscuits d’avoine à manger au soleil ; elle fit cuire le saumon dans le miel et en donna la moitié à la Femme Ourse, et donna à la Femme Chouette un sachet d’herbes parfumées pour sa cape. Et dans l’après-midi après qu’elle ait pris l’eau claire à son endroit habituel, elle alla à la plage pour nager avec la Femme Oiseau.

Et vous, connaissiez vous ? Si oui, je veux bien avoir votre retour d’expérience !

Je vous souhaite une belle fin de journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *