En quête de sens { Film documentaire }

Jusqu’au 23 avril, vous avez la possibilité de regarder gratuitement ce film ici. Si vous n’en avez pas entendu parler, ce documentaire a été réalisé par 2 hommes qui se questionnent sur le sens de la vie, le capitalisme et le rapport à la nature. Il a été coproduit avec l’aide de 1000 donateurs grâce à une campagne de crowfounding. On pourrait se dire que c’est un énième film sur le sujet, oui, c’est sûr. Cela reprend des choses déjà vues et en même temps, est ce que la répétition ne fait pas l’apprentissage ?  Je viens de le visionner avec ma fille ( 8  ans ) et quand je lui ai demandé ce qu’elle en avait retenu voici ce qu’elle m’a dit :  » Si on veut changer le monde, il faut se changer soi même « . Je crois fortement en notre pouvoir de construction, chaque pas dans ce sens est un appel à continuer. Je sais très bien que je ne suis pas un exemple de consom’ action, pourtant je suis de plus en plus sereine avec mes actions au quotidien : je fais ma part. Parfois grande parfois petite mais toujours là … et je pense aujourd’hui que la part la plus importante que nous pouvons faire et celle de réfléchir à nos actes, à ce que nous voulons voir dans notre vie. Comment envisage t-on notre futur ? Moi je le vois en paix et dans l’amour. Et peut être que grâce au pouvoir de l’attraction, les belles paroles de nos anciennes miss se révèleront exactes … ( instant bisounours ).

Belle fin de journée à vous

Accréditation

Du verbe accréditer : selon le Larousse :

  • Rendre quelque chose croyable, vraisemblable ou reconnaître officiellement comme vrai en parlant de quelqu’un, d’un organisme : Enquête qui accrédite la thèse de l’attentat.
  • Officialiser un mot, une expression : Accréditer un anglicisme.
  • Ouvrir un crédit au moyen d’un accréditif.
  • Attester des qualités diplomatiques du personnel envoyé dans un pays étranger.

Lire la suite

Si tu veux rentrer chez toi

J’ouvre mon vendredi-citation à la poésie …

J’aime particulièrement ce poème de Guy Corneau qui nous a quitté en début d’année ( en vrai, je n’aime pas cette formule : qui nous a quitté parce que nul ne sait … bref place à la poésie ! )

Lire la suite

Le Serpent vertueux

Il était une fois un serpent venimeux, dans un trou de rocher, près d’un village, qui tuait beaucoup d’enfants de ses crocs empoisonnés. C’est en vain que les villageois cherchaient à le mettre à mort. Aussi, comme dernière chance, se rendirent-ils auprès d’un saint, dans sa demeure solitaire, et lui parlèrent ainsi :

– Saint Maître, daigne par pitié employer ta puissance spirituelle pour arrêter le monstrueux serpent dans son œuvre de mort !

Le Saint accepta et se rendit auprès du rocher où, par la puissance de son divin Amour, il força le serpent à se montrer. Il lui ordonna alors :

– Serpent, renonce à mordre mortellement les petits enfants du village, pratique la non violence !

Le Serpent en fit la promesse solennelle.

Le Saint partit en pèlerinage. AU bout d’un an, à son retour, il passa près du rocher où demeurait le serpent, se demandant s’il avait tenu parole.

A sa surprise, il le trouva couché, agonisant, portant sept blessures à son dos. Ayant demandé au serpent ce qui lui était arrivé, celui ci lui répondit d’une voix éteinte :

– Ô Saint Maître, j’ai reçu sept plaies à la suite de vos enseignements ! Dès que les enfants se furent aperçus que j’étais inoffensif, ils me lapidèrent chaque fois que je sortais en quête de nourriture. Plusieurs fois je me suis réfugié dans mon trou, mais je reçu pourtant sept plaies au dos. Maître, jadis, les enfants se sauvaient à ma simple vue, mais aujourd’hui, à la suite de vos préceptes de non violence, c’est moi qui suis dans l’obligation de fuir !

A ces mots, le Maître caressa le dos du serpent, le guérit, et dit en souriant :

– Petit sot, je t’avais interdit de mordre, mais non de siffler.

in Gérer ses émotions, des réactions indispensables de Olivier Nunge et Simonne Mortera

 

La Nouvelle Page participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.

{ 2017 }

A vous qui passez lire ces lignes, je vous souhaite une très belle et douce année 2017.

Je nous souhaite de respecter nos individualités, de nous traiter avec bienveillance, de toujours partir explorer de nouveaux chemins, de tenter, d’oser, de relâcher la pression, d’accepter l’imperfection et d’y voir la beauté de l’effort, de rater, de recommencer et d’écrire de nouvelles pages chaque jours 😉 !

A bientôt !