Zéro déchet dans la salle de bain en vacances

État des lieux avant

J’utilise déjà du savon toute l’année à la maison. Mais quand je pars en vacances, j’achèteais du gel douche … Bio mais du gel douche quand même … pour une question de praticité. Flacon étanche ( sauf quand on ne referme pas bien le bouchon 🙂 ), un seul pour toute la famille et puis, j’avoue que j’aime bien, une ou deux fois par an, l’odeur du gel douche.

Pour le shampoing par contre, je suis restée assez classique, j’ai testé un shampoing solide fait maison et puis, par flemme, je n’en ai pas refait. J’utilisais donc un shampoing bio.

Le dentifrice est classique, bio mais classique.

Le déodorant aussi. J’ai testé des alternatives bio ( Weleda entre autre ) mais je n’ai pas été très convaincue. Je suis donc restée sur du basique mais j’avoue que cela m’embête. Ceci dit, je préfère encore mettre du classique potentiellement dangereux que sentir mauvais … C’est nul mais c’est comme ça …

A la faveur de l’été et de la plus grande disponibilité qu’il nous accorde, j’ai eu l’envie de changer quelques petites choses …

État des lieux après

Pour le savon, j’ai fait l’impasse sur le gel douche et ai trouvé ce savon senteur Monoï. Un délice. Bon, d’habitude je prend des savons saponifiés à froid ( mon petit plaisir à moi … ). Mais j’avais vraiment envie de cette douce odeur de monoï … Cela ne nous a pas changé du quotidien, il y a juste eu l’aspect pratique a gérer … Un savon qui reste dans une douche se délite très rapidement. Je l’ai donc installé à l’extérieur de la douche sur une lingette ( il n’y avait pas de tablette à l’intérieur de la douche ). Ce n’est pas ce qu’il y a de plus pratique mais pour deux semaines, c’est largement gérable !

Pour le shampoing, nous avons opté pour du solide aussi. Le noir sur la première photo pour moi : le Notox de la marque Pachamamaï et pour le reste de la famille le shampoing solide pour cheveux normaux de la marque Secret de Provence ( pour lequel j’ai regretté l’emballage, pour du zéro déchet, c’est pas encore ça … ). Au niveau pratique : j’ai installé le Notox sur une lingette à l’extérieur et l’autre dans la douche. Grâce à sa forme, j’ai pu passé un lien dedans, ce qui m’a permis de le suspendre. Et au final, nous n’avons utilisé que celui là car l’autre est un peu trop abrasif pour mes cheveux. J’ai les cheveux qui graissent vite car j’ai les cheveux fins ( ou du moins qui me semblent vite gras … ). Mais j’ai aussi le cuir chevelu sensible et là, cela m’a donné des pellicules … donc si cela montre bien son efficacité, je pense qu’il n’est pas adapté à ma nature de cheveux … ou aux conditions ( bord de mer ). Je retesterai d’ici quelques temps pour m’en assurer …

Le dentifrice est le Crystal de Pachamamaï. Plutôt pas mal comme système ! J’hésitais entre celui ci et celui de Lamazuna. Mais ce que j’en avais lu à une époque m’en a dissuadé pour ces vacances ci. Et puis il me semblait moins pratique ( mais pas dit que je ne le teste pas un jour … ). Un dentifrice dans une petite boîte me semblait plus adapté. Je l’ai trouvé très agréable à utiliser et je l’utilise encore avec plaisir. Il laisse un goût très frais dans la bouche !

Le déodorant est aussi de Pachamamaï. C’est le Fresh Up. Il a été parfait en vacances. Je ne sais pas si c’est dû au climat ou à la température, je vais voir s’il est aussi efficace sous le climat toulousain … mais pour l’instant, j’en suis ravie !!!

J’ai acheté beaucoup de produits Pachamamaï qui est une marque que j’avais envie de tester. Les produits Pachamamaï sont un peu onéreux, ceci dit, cela ne me dérange pas de mettre le prix pour des produits de qualité et qui durent plus longtemps. Pour l’instant, en dehors du shampoing qui n’est peut être pas adapté à ma nature de cheveux, c’est un sans faute ! Et c’est une marque française, éthique, vegan et cruelty free, ce qui n’est pas pour me déplaire.

 

Pour faire du vrai zéro déchet, il aurait également fallu se pencher sur les cotons tiges, véritable fléau des mers. J’ai vu que Lamazuna avait créé l’oriculi, je testerai certainement, pour l’instant, j’avoue que je suis un peu frileuse des oreilles ! Si vous l’avez testé, je veux bien vos avis ! Et si vous  avez des chouchous en terme de « solides », n’hésitez pas à partager également !

Belle journée à vous !

 

Vérité

Pas besoin d’en rajouter beaucoup plus entre celle ci et celle reprise par Raphaëlle Giordano dans le titre de son livre : On a 2 vies : la deuxième commence quand on comprend qu’on en a qu’une, tout est dit.

Soyons donc conscients de la rapidité avec laquelle s’écoule notre vie afin d’en faire quelque chose qui NOUS apporte.

Namaste

Se donner un cadre …

Se donner un cadre pour une plus grande liberté. Avec tout ce que cela semble paradoxale, il y a tout de même là une grande vérité. A l’instar de l’éducation, où les obligations sont assez nuisibles, je préfère le cadre, les règles. Ainsi je demeure libre ou non d’y accéder, en sachant que la règle peut être modifiée si au final elle ne me correspond pas. Lire la suite

Nus et culottés

La belle découverte de ce début d’été ! Si vous aimez j’irai dormir chez vous, vous risquez d’adorer Nus et Culottés ! Le principe : 2 jeunes voyageurs partent avec un rêve, sans rien, sans argent ni vêtement, avec seulement 3 caméras et un couteau. Le but va être de réaliser ce rêve  en comptant sur l’entraide, l’échange et la générosité des personnes qu’ils rencontrent ! Tout un programme !

Ces épisodes, que vous pouvez retrouver ici, sont tous assez fabuleux ! Je trouve qu’ils amènent un vrai plus au paysage télévisuel actuel … Une vraie générosité se dégage de ces images ! Les personnes rencontrées se livrent avec une telle générosité ! Oui, je répète beaucoup ce mot mais c’est vraiment ce qui ressort … J’ai été plusieurs fois très émue des histoires de chacun. Et c’est dingue de voir avec quelle facilité les gens se livrent. Cela démontre bien encore une fois que nous avons un grand besoin d’être écoutés, entendus dans nos vérités. Quel que soit notre âge …  Nos deux jeunes, Nans et Mouts, font preuve d’une belle sensibilité pour accueillir toutes ces émotions. Ils font preuve également d’une belle inventivité pour réaliser leur rêve que ce soit pour trouver leurs premiers « vêtements » ou les moyens de locomotions dont ils ont besoins. Ce qu’il y a de fabuleux également c’est que, parfois, les personnes qu’ils rencontrent se joignent à eux pour finir le voyage ! C’est beau. C’est beau de voir ces personnes, motivées par ces jeunes qui font souffler un vent d’optimisme, de joie et de confiance tellement puissant que les « participants » se retrouvent portés et se sentent pousser des ailes ! C’est beau de voir que lorsqu’on est prêt, on accueille ce qui vient et on est prêt à suivre le mouvement !

De belles histoires qui redonnent foi en l’humanité si besoin est. Je leur souhaite une belle et longue route et vous encourage à les regarder au moins une fois si vous ne l’avez pas déjà fait !

Belle journée à vous !

Nouvelle Lune en Lion …

J’ai toujours été sensible à l’astrologie. Je me formerai un jour peut être afin d’en savoir un peu plus. En attendant, je lis avec attention les posts Instagram qui s’y réfèrent. Ceux d’Orélie entre autre. Ses posts me permettent de me relier aux énergies qui se dégagent de ces moments particuliers et que je ressens fortement. Je suis toujours très étonné de lire en mots ce que j’éprouve de manière diffuse. Et là, la « coïncidence » était encore une fois trop forte pour ne pas en parler ici ! Car ce qui me parle, vous parlera peut être à vous aussi ?

La nouvelle lune est le moment idéal pour poser des « intentions » en fonction de sa position dans le calendrier zodiacal. Ici par exemple, cette nouvelle lune est en lion.

Cette nouvelle lune ( du 23/07 ) est celle de l’action, et Orélie nous dit :

« Cette nouvelle lune nous pousse donc à agir, en confiance, en donnant une véritable direction à nos actions et à créer en nous basant sur nos besoins les plus authentiques, les plus viscéraux.
Comment puis-je concrétiser mes rêves, servir ma mission de vie, quelles sont les actions justes à poser et par quoi commencer pour que je puisse faire vibrer mon moi profond??

Des questions qui devront trouver maîtrise pour être correctement incarnées car ces énergies de feu peuvent nous pousser à agir avec impulsivité et un besoin exagéré de liberté. Alors qu’elles doivent justement être structurées, construites pour être réellement porteuses et pérennes.

Je t’invite donc, pour ton rituel nouvelle lune, à inscrire dans ton carnet de lunes, la liste de tes priorités pour cet été et cette rentrée. Prends le temps d’y penser, de hiérarchiser en te connectant à ton moi intérieur et reviens-y dans 2/3 jours -à la Lune montante- pour poser tes intentions. Puis observe ce qui se passe pendant cette lunaison… »

Poser des actions concrètes … quand moi je reste sur le fond. Faire des plans, ça me connait ! Mais un plan sans action ne reste qu’un plan. Je ne serais pas très juste envers moi même si je disais que je n’avance pas, non, si je suis réaliste, je sais bien quand même que j’ai avancé. J’ai gagné en confiance cette année et pour cela, il a bien fallu que je pose des actions ;-). Il se trouve que je souhaite juste passer à la vitesse supérieure. Ou continuer sur ma lancée, c’est selon l’angle sur lequel on se place.

Action donc. Je suis prête à tenter, à faire des erreurs, à recommencer encore et encore parce que je sais que ce qui me guide vient du cœur et que j’ai envie de croire que l’on peut gagner sa vie en faisant ce que l’on aime et ce pour quoi on est fait.

C’est Confucius qui disait – déjà à l’époque – « Choisis un travail que tu aimes et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie ». Bref, je m’égare.

Actions/ intentions à poser : j’ai noté les tâches que je souhaiterai accomplir cet été et à / pour la rentrée. Je vais maintenant les hiérarchiser en fonction de mes vacances et cela a un côté très reposant. Car je laisse consciemment certaines de mes envies pour plus tard, en sachant que j’y reviendrai au moment voulu. Et rien que ça, pour l’anxieuse que je suis c’est énorme !

A suivre donc ! 😉

Belle journée à vous !

Par où on commence ?

Comment m’y prendre ? Je n’en ai strictement aucune idée ! Oh ! Je sais bien qu’il faut renforcer sa présence sur Internet et pour ça écrire au moins un article par semaine, se bâtir une communauté, avoir une chaîne YouTube, mais je n’ai pas envie de quelque chose de calculé même si c’est sensé fonctionner. J’ai envie de quelque chose qui me ressemble, de serein. Lire la suite

Peut on gagner sa vie grâce à Internet ?

Grand sujet n’est ce pas ?

Il existe déjà plusieurs façons de gagner sa vie grâce à Internet, j’en avais déjà parlé ici avec un article sur le fait de gagner de l’argent avec un blog, le mien en l’occurrence ( depuis, rien n’a changé, je n’ai pas encore gagné un kopeck ! 😉 ) . Depuis, j’ai pris conscience de beaucoup de choses, de mes freins psychologiques liés à l’argent notamment, de ma tendance à attendre une validation des autres également … Lire la suite

Minimalism

Non, non, je n’ai pas fait d’erreur ! Minimalism, c’est le titre du documentaire des Minimalists : deux américains, blogueurs de leur état, qui parlent vous l’aurez compris, de  … minimalisme.

Le minimalisme ce n’est pas, comme on me l’a dit hier, vivre sans rien acheter. Non, le minimalisme n’est pas la simplicité volontaire. Bien sûr que minimalisme et simplicité volontaire vont tout de même souvent ensemble. Le minimalisme c’est vivre avec moins. Peu importe combien coûte vos objets, le gaspillage que vous faites ou pas, le tout est de vivre avec l’essentiel. Là encore, cet essentiel diffère selon les personnes. Mon essentiel ne sera pas le vôtre. On ne compare pas. Même si certains vivent avec 100 objets ou moins, il n’y a pas de concurrence à faire dans le minimalisme.   Vivre avec l’essentiel, plus simplement. Voilà le crédo du minimalisme. Certains y ajouterons la qualité, le luxe, d’autre la facilité.  More with less.

Ce documentaire, je l’ai abordé en me disant que je n’apprendrais rien de nouveau ( bon état d’esprit s’il en est 🙂  ! ). Et effectivement, je n’ai rien appris. Mais il m’a apporté. J’ai d’abord été contente de voir des blogueurs que je lis parfois : Léo Babauta, Joshua Becker, Courtney Carver ( du défi 333 ) … Et puis, il m’a rappelé ce que j’ai un peu perdu de vue ces derniers temps ( ou du moins que je n’arrive pas forcément à mettre en pratique comme je le voudrais et que j’ai laché …  ), cela m’a remotivée à vivre mieux avec moins. A simplifier ma vie. Nous n’avons qu’une vie. Autant la vivre bien. Alors, bien sur, je ne fais pas parti des plus gros consommateurs au monde, mais je le suis suffisamment pour tomber dans le panneau parfois. Cédant aux sirènes de la consommation, à l’attrait de la nouveauté, à la fatigue, au comblage de vide tout simplement. Il est temps pour moi de renouer avec ce qui compte.

Je suis heureuse de vivre dans un monde qui nous permet un accès si vaste à l’information, qui nous lie ( autant qu’il peut nous opposer, nous sommes bien d’accord mais tout est affaire de préférence et mon choix va plutôt vers la ré – conciliation ). Aussi, je vous encourage à voir ce documentaire si vous êtes sensibles au sujet ( disponible sur Netflix, amazon, viméo … ) ainsi que les deux conférences Tedx ci dessous.

Je vous joins leur message parce que je le trouve beau et parlant :

{ Love people, use things because the opposit never works. }

Aime les gens, utilise les objets parce que l’inverse ne marche pas.

 

Sagesses Bouddhistes : La crise de la civilisation moderne

Pour répondre à tea with milk ( avec un peu de retard … ) voici l’émission précise qui m’avait inspiré l’article précédent :

Cette émission passe le dimanche matin de 8h30 à 8h45 et est disponible en replay ou sur la chaine Youtube !

Je vous souhaite un bon visionnage !