Revoir sa copie …

zen

Je remercie encore une fois Laurence … Ah ! Que je suis contente que tu aies croisé mon chemin ! J’ai d’abord souris en lisant tes mots sur l’article précédent. Bien sûr, la gratitude je l’éprouve pour tous les être et toutes les choses que j’ai autour de moi, souvent, parfois pour moi et ce que j’accomplis même si j’ai de sérieuses lacunes de ce côté là … comme beaucoup d’entre nous je pense. J’ai donc souris, me suis dit que oui, effectivement, j’avais quand même fait beaucoup de choses …

Alors, comme souvent, j’ai pris le temps de savourer les mots, de les faire tourner, d’associer les idées, d’analyser, … Mars sera donc le mois … de rien d’autre que ce dont j’aurais envie sur le moment ! Je cours après quelque chose en permanence. Et le fait de tenir un blog n’arrange rien. Moi qui souhaite une vie plus simple, lente et réfléchie, je me retrouve à côté de la plaque à toujours vouloir faire plus. A me sentir toujours en état de « pas assez » plutôt. Pas assez bien, pas assez performante, pas assez … J’y travaille depuis un certain temps mais au final, je n’arrive pas à lâcher prise pour de bon. C’est un long chemin. Si j’arrive à ne plus trop me sentir opprimée par des éléments extérieurs, j’ai toujours cette tension intérieure qui me paralyse même des fois et qui me maintiens dans cette idée que je pourrais toujours en faire plus et que si je ne le fais pas c’est bien parce que je ne suis « pas assez ». Vous voyez l’idée ? Le serpent qui se mord la queue. Or, qu’arrivera t il si je ne fais rien de plus ? Et bien, je parierais bien qu’il ne se passera rien … et peut être même bien que ça me donnera envie de faire les choses différemment … Je tenterais bien pour voir … !

2 réflexions au sujet de « Revoir sa copie … »

  1. aude

    ah c’est trop tentant, alors je te l’écris !!!
    « quand tu arrêteras de FAIRE, tu SERAS !  »
    les !! sont expression d’une auto-dérision à ma personne appliquée. et ça me fout une de ces trouilles, ce changement … parce que « qui suis-je » est une question comment dire : profonde, introspective… que je trouve bien difficile à me poser ! mais j’essaie quand même, parce que « faire » a prouvé ses limites de mon côté.
    au plaisir de te lire, ce qui me fait toujours ajouter une pierre de plus dans la construction, MERCI
    bizzz

    Répondre
  2. Souslamargelle

    Moi aussi je suis contente de t’avoir croisée 😉
    Alors la quette du toujours plus, mieux, ça sonne comme une certaine idée du perfectionnisme ça, c’est un peu la peur de la critique des autres non? Bien sur je n’invente rien mais pour l’avoir lu, je crois que son auteur a sacrément raison. Et puis les blogs auxquels je suis abonnées par dizaines, c’est bien car on voit plein de jolies créa mais ça a un effet pervers je trouve, c’est mettre en évidence tout ce qu’on aimerait faire et qu’on ne fait pas, faute de temps, d’envie, de dispo…et quand en plus une personne qui fait de superbes créa publie à tour de bras, qu’elle a un foyer comme nous, un travail, une maison, alors on se dit « comment fait-elle? » Je cherche encore la réponse….
    En mars fais ce qu’il te plait, oui à 100%, essayer de se débarrasser de cette culpabilité qui nous colle à la peau et avancer à son rythme et bien sur prendre le temps de constater qu’on a fait quand même quelques jolies choses!
    Hier j’ai bricolé 2 petits cadres et bien ça m’a procuré un petit plaisir, celui qui fait du bien.
    Bises

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *