Archives du mot-clé tri

Question de lecteur : Tri de la garde robe, oui, mais après ?

J’ai eu quelques petites questions dans les commentaires auxquelles je vais tâcher de répondre au fur et à mesure dans mes articles quand j’estime que la réponse est trop longue à donner en réponse aux commentaires.

Nous allons commencer par l’après tri de la garde robe. Puisque nous avons fait nos petits tas :{ A garder },{ A jeter},{ A vendre / donner }, nous avons déjà un tas dont nous savons quoi faire, le premier. Que l’on range et organise correctement dans ses placards .

Les affaires {à jeter}, ce sont celles qui sont trop abimées pour être données ou vendues. Mais on peut tout de même les recycler : garder les boutons, fermetures éclairs, jolis motifs pour les réutiliser si on fait de la couture ou si on connait quelqu’un qui fait de la couture et qui serait intéressé, les lui donner. Le prix des fournitures de base est tellement élevé, que cela dépanne toujours. Mais attention ! N’allez pas vous encombrer ! Ne les conservez que si et seulement si vous êtes certains d’en faire quelque chose. Sinon, poubelle. Pour le tissu, les tee shirts sont en général parfait pour faire les vitres et la poussière.

Pour le troisième tas : {A vendre / donner}, vous avez plusieurs options :

  • La première, la plus gratifiante à mon sens : donner. Donner ce qui ne nous sert plus à des personnes qui en ont plus besoin que nous. Cela peut être à votre entourage, via les sites de dons, à des organismes de réinsertion si vous avez des ensembles tailleurs en bon état par exemple, les possibilités sont nombreuses.
  • Faire un vide grenier : Mais ne vous attendez pas à vendre à des sommes astronomiques … Un vide grenier est une manifestation qui permet de « vider son grenier » comme son nom l’indique, les gens sont là pour faire de bonnes affaires et n’hésitent pas à marchander. Alors si vous n’êtes pas allergique à la négociation, si vous êtes prêts à passer une bonne journée en compagnie d’amis ou de votre famille (garder sa bonne humeur sur un vide grenier est essentiel parce que sinon de toute façon, vous n’aurez pas beaucoup d’acheteurs), que vous lever tôt  et rentrer tard ne vous fait pas peur, que le fait de voir des gens toucher, examiner vos vêtements ne vous angoisse pas,  le vide grenier est fait pour vous !
  • Vendre sur Internet via Ebay, le bon coin, … : Beaucoup de travail -faire les photos, les mettre en ligne, rédiger les annonces- mais qui peut s’avérer payant en terme de résultat ! Si vous avez des objets de valeur, et qu’ils sont bien côtés, cela peut être intéressant.
  • Vendre à un troc ou un dépôt vente : Pas très rentable mais vous débarrasse rapidement.
  • Faire du troc : Organisez vous un troc entre copines / mamans pour vos vêtements, ceux de vos enfants, de votre mari … Cela peut être marrant et fait d’une pierre deux coups : vous débarrasser et vous fournir de nouveaux habits sans débourser un centime. Le principe, chacun amène ses « indésirables » et repart avec d’autres qui lui sont plus seyant. Le tout est de trouver un groupe de personnes ayant sensiblement la même taille …

Voilà, j’espère avoir répondu à la question, n’hésitez pas à dire ce que vous en pensez et à rajouter des idées en commentaire !

 

Les chaussettes …

Source

Et oui, c’est la mission d’aujourd’hui ! Faire la chasse aux chaussettes dépareillées … Je trouve qu’il n’y a rien de plus agaçant que d’avoir des chaussettes solitaires !

Prenez un sac et ramassez toutes les chaussettes dépareillées que vous trouvez (bizarrement, je ne comprenais pas ce concept de chaussettes qui trainent avant d’avoir un mari et des enfants … ). Regardez sous les lits, les escaliers, les sacs de voyage, dans les jouets de vos enfants (les miens se déguisent souvent et les chaussettes volent facilement … ).

Si vous trouvez des paires complètes tant mieux, mettez les à laver, sinon et bien lavez les quand même ! Une fois propres, vous pourrez recycler les chaussettes trouées, ou trop tachées ( pour bien situer : des chaussettes blanches – ou d’une autre couleur d’ailleurs qui, a force d’avoir été portées en extérieur SANS chaussures sont dans un état plus que douteux … si vous n’avez jamais connu ça : mesurez votre chance ! ) et servez vous en pour le ménage : ici, je met une chaussette sur le balai pour enlever les toiles d’araignées et que j’enlève ensuite en la retournant et je la met directement dans la poubelle. Les autres chaussettes en attente de partenaires sont placées dans une petite bassine réservée à cet effet. Au bout d’un certain temps et d’un certain nombre de lessive, quand je vois que la même chaussette erre toujours sans compagnon je la fait rejoindre ses copines trouées.

Vous remarquerez que je n’ai pas parlé de raccommoder lesdites chaussettes, en effet, j’ai pu constater que le faire ne servez à rien, les trous se reforment quasi instantanément … Donc autant gagner du temps …

En ce qui concerne les clips à chaussettes, je ne les ai jamais testés donc je n’ai pas d’avis fermé dessus mais il me semble que c’est tout à fait le genre d’article gadget qui fonctionne très bien les premières fois ( attrait de la nouveauté ) mais qu’on délaisse très rapidement pour cause de mise en application trop complexe ( c’est quand même bien plus rapide de jeter ses chaussettes dans la panière – quand ce n’est pas en l’air … ) Encore une fois, je veux bien vos avis et retours d’expériences !

Reste une solution : inculquer le respect de la chaussette à l’ensemble de la maisonnée … ( « Tu mettras tes chaussettes dans la panière tous les soirs  » )

Astuce : limiter le nombre de chaussettes par personne à une petite douzaine (sans compter les chaussettes de sport ). Moins on en a, moins on les perd …(à noter que cette astuce ne fonctionne pas toujours avec les moins de 7 ans … ) et refaire le stock si nécessaire …

Récompense : enfin des chaussettes dans tout les tiroirs … ( je blague, je me doute que vous ne m’attendez pas pour avoir des chaussettes dans vos tiroirs …  )

 

Organiser ses photos numériques

Photo personnelle

Je viens de me lancer dans un grand projet : organiser mes photos … et je me suis dit que ce serait bien d’en parler ici, nous pourrions profiter mutuellement de nos expériences !

Grâce au numérique, la photo s’est véritablement démocratisée, je me souviens qu’enfant, les photos étaient rares, prises uniquement lors d’occasions, avec grande concentration pour avoir le moins de photos floues possibles … Désormais, on prend des photos aussi souvent qu’on en a envie, avec des espaces de stockage toujours plus grands (disques dur externes) on ne prend pas forcément le temps d’effectuer un tri et un classement efficace … Ce qui est parfois problématique quand on recherche une photo précise …Ou quand on veut les visionner tout simplement.

Vu le nombre de photos à trier, j’y vais par étape, une année à la fois … (depuis 2005, c’est dire … ) J’avais envisagé de le mettre en mission du lundi mais suivant les personnes cela peut être vraiment long …

Ensuite, je commence le tri. Je classe toutes les photos par mois pour pouvoir m’y retrouver facilement si je ne peux pas finir une année en une seule fois en prenant garde de placer le numéro du mois DEVANT afin que mes dossiers restent correctement classés.

 

 

 

Je place donc toute les photos dans le mois correspondant. Je crée des dossiers spéciaux, à part, pour les vacances ou les évènements spéciaux (mariage, Noël, blog, … ).

Une fois fait, comme pour toute organisation, il faut commencer par une séance de purge … Oui, même si c’est dur, exit les photos floues (sauf si c’est fait exprès, là c’est autre chose, il y a de très beaux flous ), les mal cadrées ( sauf si c’est la seule d’une réunion de famille par exemple ), celles où on ne voit rien, celles prises par hasard (et avec les enfants c’est fou le nombre de photos prises comme cela, des fois, il y a de belles surprises mais souvent ce n’est pas le cas … ), les doubles, triples voir quadruples exemplaires de la même pose, on choisit la plus jolie et on efface le reste.Comme cela, en plus, on gagne de la place sur le disque dur. Et en purgeant vous serez plus susceptible d’imprimer ou de regarder les plus jolies.

Vous pourrez alors renommer vos photos, soit par mots clés (très long, je ne le fait que pour certaines photos ) soit par la date comme ci dessous en faisant [ Ctrl + A ], clic droit, renommer. Comme on a tout sélectionné, tout se met au même format (ici mois – année ) et le petit chiffre entre parenthèses signale l’ordre chronologique.

Si vous vous lancez, prévoyez du temps devant vous et surtout, faites vous des étapes, une année de temps en temps, voire un mois … petit à petit, on rattrape le retard.

Si vous avez un autre système de classement qui fonctionne vous pouvez nous en faire part : il n’y a pas UNE méthode de classement. Moi même, j’ai fait ce qui ME semblait fonctionner pour moi, mais peut être changerais je si vous me présentez LA méthode ! Si vous trouvez à compléter également, je suis toute ouïe, comme je vous l’ai dit en préambule, je démarre seulement dans le classement photographique …

 

 

 

 

Nettoyer ses placards

Source

Pour cette semaine, nous allons nous occuper des placards de la cuisine (oui, je fais une petite thématique cuisine ) … parce que je ne sais pas chez vous, mais il me semble qu’ils ont toujours tendance à être négligés … Étant donné que ce sont des endroits fermés, on s’imagine être tranquille … Mais non, la poussière s’y incruste aussi et il est bon de les nettoyer de temps en temps … Pour cette semaine donc, un petit nettoyage s’impose ! On vide les placards un par un, on nettoie du haut vers le bas, on trie ce qui est à l’intérieur, on allège ce qu’il est possible d’alléger : la collec de verres de beau papa à l’effigie de l’association de pêche du coin qui prend la poussière inutilement, les épices que l’on a voulu tester et que nous ne savons pas apprécier à leur juste valeur (autant en faire profiter la voisine ), on peut même trouver des idées de repas en retrouvant une recette cachée derrière les livres … ou avec cet ingrédient mystère acheté sur un coup de tête parce qu’il nous semblait qu’on avait vu une recette qui avait l’air sympa  …

En bref, on nettoie, on range et on allège !

Astuce : On file sur le blog de Raffa si on ne connait pas déjà pour trouver un nettoyant écologique à préparer soi même dans son super livret ou dans son livre que vous pouvez retrouver ici.

Récompense : On profite de sa cuisine toute propre avec les efforts déjà fournis la semaine dernière avec une petite infusion pour se réchauffer au vu des températures actuelles …

Faire du tri dans ses magazines

Source photo

Ils font parti – avec les livres- des choses dont il est difficile de se débarrasser : les magazines … Pourquoi ? Peut être parce que leurs couvertures nous promettent monts et merveilles – une vie de couple au top / un régime super efficace /  que porter cet hiver / les astuces qui peuvent simplifier le plus brouillon des intérieurs / ou tout simplement de belles images – Il n’est pas étonnant alors qu’ils se retrouvent dans presque toutes les pièces de votre maison, qu’ils infiltre vos sacs, se frayent un chemin à votre voiture, et même trouvent une place à long terme dans votre salon.  D’une certaine manière, ils semblent nous obliger à les garder bien au-delà de leur utilité …

Aujourd’hui et pour toute la semaine, je vous propose de faire le tri de ces magazines. Un peu comme les livres, gardez vos chouchous, ceux dont vous ne pouvez pas vous séparer. Mais pas de pitié pour les autres ! Utilisez la table des matières pour voir quels articles vous intéressent et quelle utilité vous pourrez en tirer … N’oubliez pas que les même sujets reviennent fréquemment et que le Web est une manne incommensurable d’articles sur tous les sujets possibles … Si ces articles vous semblent devoir être gardés, vous avez la possibilité soit de les classer pour une utilisation future (en général, on ne revient jamais dessus ou alors par hasard … ), soit de les scanner et de les classer dans un fichier facilement accessible.

Astuce : Donner vos vieux magazines à des hôpitaux ou des salles d’attentes chez votre médecin, coiffeur, … cela changera de ceux qui datent de 1996 et rendra service à beaucoup de monde. Vous pouvez également vous créer des dossiers en fonction de vos envies du moment : « idées de véranda », « aménagement cuisine », « recettes pour Noël » …

Récompense : De l’élan pour mettre en œuvre tous les projets stagnants, une fois démarré, il est plus facile de continuer.

Projet 333 #3

 

 

Me revoici donc à ce sujet. Avez vous avancé dans votre démarche ? Où en êtes vous ? Avez vous des questions spécifiques ?

Pour ma part, j’ai avancé, j’ai fait un premier tri, jeté ce qui était en trop mauvais état, mis de côté tout ce que j’étais sure de ne plus vouloir porter du tout et que je souhaite donner ou vendre.

Il me reste les vêtements dont je ne suis pas sure … Une tendance se dessine, un code couleur aussi … bleu nuit, noir, beige, kaki, brun mais aussi rose et gris.

En ce qui concerne les tenues dont je ne suis pas sure, je profite des jours qui nous séparent de septembre pour faire des essayages réguliers. J’ai ainsi pu voir que certains vêtements que je pensais être sure de conserver ne m’allaient en fait pas … coupe, couleur … quelque chose ne fonctionnait pas … et comme j’ai vraiment envie de me sentir bien en toutes circonstances et sur une journée entière … du balai !

Étant donné que nous serons à cheval sur 2 saisons (été / automne ) j’ai décidé de faire un comptage particulier, toutes les affaires très prononcées été ( débardeurs, robes à bretelles, sandales, shorts) que je ne remettrais pas une fois les premiers frimas arrivés, seront comptabilisées « en remplacement  » des affaires plus chaudes. Je vais donc faire mon compte sans eux et je remplacerais les vêtements les plus chauds par les plus légers.

Par exemple, tant que j’utilise mes sandales, je suis certaine de ne pas utiliser mes bottes. Et lorsque le temps sera venu pour mes bottes, mes sandales ne me seront plus utiles !

Ainsi, je reste dans la logique du défi en ayant toujours un nombre restreint de pièces … enfin, il me semble … qu’en pensez vous ?

 

Projet 333, guide de démarrage

 

 

Attention cet article est la traduction de l’article que l’on peut trouver sur le site du projet 333.

 

Guide de démarrage rapide du projet 333

1. Faites l’inventaire :

Commencez à faire des piles de vêtements et soyez impitoyable

  • Pile une : j’aime ces articles. Ils me vont bien et je les porte souvent : gardez.
  • Pile deux : je veux les garder, mais je ne sais pas pourquoi.
  • Pile trois : ces articles ne me correspondent pas – à moi ou à mon style : donnez.
  • Pile quatre : ces articles ne sont pas en bon état: poubelle.

Ensuite :

  • Prenez la pile quatre et mettez la à la poubelle.
  • Mettez la pile trois en carton et mettez le dans votre voiture avant de l’oublier …
  • Remettez les articles de la pile une dans votre placard.
  • Mettez la pile deux en carton et mettez la boîte dans le bas de votre garde-robe pendant 30 jours.
  • Si rien ne vous manque dans la boîte au bout de 30 jours, NE PAS L’OUVRIR, en faire don.

 

2. Travaillez avec votre pile une, commencer à construire votre garde-robe. Faire une liste sur papier peut vous aider.

3. Considérons les éléments de signature  comme un trench-coat ou une paire de bottes. Votre article de signature peut être vos lunettes de soleil. Vous constaterez que d’avoir une version idéale de quelque chose sera beaucoup mieux que 10 potables.

4. Une fois que vous commencez à vous habiller avec moins, vous avez besoin de moins de réflexion concernant ce  que vous portez ou ne portez pas, et  plus d’attention disponible pour les choses plus importantes.

5. Vous êtes invités à y intégrer certaines règles bonus, mais je recommande vivement de commencer par les bases – énumérées ci-dessus.

6. Connectez-vous et posez des questions. La communauté du projet 333 est géniale !

 

Bien, pour le dernier point, cela va relever de notre participation ! Mais je ne doute pas un instant que nous arrivions à en faire un chouette projet ! J’espère que cette première traduction va vous aider à faire un premier point ce week end ! Je traduirais d’autres passage la semaine prochaine. Il y a déjà ici de quoi faire …

Si vous avez des questions, ou des réflexions n’hésitez pas à en faire part dans les commentaires ! J’y répondrais à la suite ou en traiterais dans un prochain article ! 

 

 

Projet 333

Leprojet 333 a ceci de particulier qu’il a pour objectif de nous ouvrir les yeux quant  à ce que nous possédons, ce qui nous convient, et participe à la libération de l’esprit concernant les vêtements.

Je suis en train de réfléchir à la façon dont je pourrais lancer ce défi collectif. Collectif parce qu’il me semble que pour garder la motivation pendant 3 mois, il faut pouvoir être plusieurs, se soutenir et partager son ressenti, ses idées …

J’ai vu que je n’étais pas la seule à penser au mois de septembre, ce qui nous laisse 1 mois pour décider de la liste des vêtements que nous utiliserons pour ce challenge. 33 est un chiffre de base, cela peut être un peu moins, cela peut être un peu plus … Et le comptage permet de se rendre vraiment compte de l’ampleur de notre garde robe, c’est ce qui fait parti des effets intéressants.

Selon le défi initial :

  • sont compris : les vêtements, chaussures et  accessoires (bijoux, sac à main, ceintures …).
  • ne sont pas comptés : les  sous vêtements, les bijoux seconde peau (bague de mariage, collier qui ne vous quitte jamais … ), les vêtements de nuit, les vêtements de sport à usage sportif (pas les baskets qu’on porte comme chaussures classiques sont donc comptabilisés ), les vêtements de détente à domicile (vous savez le vieux pantalon dans lequel on se sent si bien mais qu’on ne mettrait jamais à l’extérieur … )

Si un article est dégradé durant le défi, on peut bien entendu le remplacer ! Soit par un article que l’on possède déjà soit par un article acheté.

Tous les articles qui ne font pas partis du défi seront placés en dehors du dressing, que ce soit dans une boite, en carton dans un autre placard … l’objectif étant qu’elles ne soient pas « tentantes » ni accessibles trop facilement.

Le but étant vraiment de prendre conscience de ce que l’on possède, ce qui nous va et de ce que l’on veut, on peut y apporter quelques variantes :

  • pour les couturières / tricoteuses : se donner pour objectif tels ou tels pièces en couture ou tricot (on compte bien sur ces prévisions dans la liste ce qui fait que l’on démarre avec moins )
  • s’autoriser des changements au bout d’un mois ou deux si on constate que nos vêtements ne fonctionnent pas entre eux, je le répète, le but n’est pas la flagellation mais une aide à la prise de conscience.

Si cela vous intéresse, je traduirais au cours des jours à venir les aides au démarrage qui sont sur le site du projet 333 en version initiale.

Si vous avez des idées et suggestions, elles sont les bienvenues !

Le cas du carton « intermédiaire »

 

carton_1

 

J’en ai parlé ce matin justement donc je me suis dit que ce serait une bonne idée de l’aborder ici également.

Le carton intermédiaire qu’est ce que c’est ?

Et bien, c’est tout simple, quand on trie ses possessions, on peut les séparer en 2 tas : celles qu’on garde et celles dont on se sépare ( que ce soit par le biais du don, de la vente, de la poubelle …)

Et puis, il y a les affaires pour lesquelles on hésite … Que ce soit d’un point de vue sentimental (souvent ), technique ( cette machine à café qui nous sert lors de grands rassemblements familiaux …) ou vestimentaire (cette robe parfaite pour quand j’aurai perdu 2 kgs)

Et bien, pour ces affaires là, on peut passer par le carton intermédiaire. Ce carton, c’est donc un carton dans lequel on place les objets pour lesquels on a pas réussi à se décider rapidement mais dont est pas sûr de l’utilité. On y inscrit une date butoir (entre 6 mois et 1 ans) à laquelle on décide de jeter/donner l’intégralité du carton si on a pas ressenti le besoin/l’utilité de récupérer ce qu’il y avait dedans.

On s’aperçoit souvent que ces choses pour lesquels la décision nous a parue si complexe, ne nous ont même pas manquées – voir qu’on les a oubliées … C’est donc que c’est le moment de les laisser vivre une nouvelle vie ailleurs !

Astuce : On se note la date butoir sur un agenda afin de s’en débarrasser à la date donnée, sinon, cela reste de l’encombrement en plus

Récompense : Une fois arrivé la date butoir, on se débarrasse aisément dudit carton et hop ! une action désencombrement express !