Archives du mot-clé vêtements

1 écharpe, 1 foulard, 25 façon de les porter …

A la base, quand j’ai crée ce blog, c’était pour en faire un endroit plein de bonnes idées, d’astuces, de synthèses sur des sujets qui me plaisent, de réflexions, de partages autour de l’organisation, de la déco, la mode … bref tout ce qui fait qu’on est bien dans sa vie de tous les jours. Je cherche aussi à être plus respectueuse de l’environnement et à prendre conscience de l’impact de ma consommation sur le monde. Ce n’est pas toujours évident. Entre des théories que tout le monde approuve -je ne connais personne qui me dirait de but en blanc  » moi l’avenir du monde, je m’en contrefiche puisque de toute façon, je ne serais plus là « – et la pratique, il y a un monde justement. Nous sommes tous d’accord pour dire que la surconsommation ce n’est pas terrible, nous savons tous que les vêtements ou n’importe quel matériel acheté « pas cher » est une ruine de par sa fabrication et que cette fabrication justement est un drame pour les personnes utilisées pour les fabriquer -parce qu’il s’agit bien là d’une utilisation de personnes au fond, les fabricants savent que les conditions de travail sont déplorables, que la vie de leurs employés est en jeu, que leur mode de fabrication et les produits utilisés sont une ruine environnementale, peut importe tant que le dieu rentabilité est satisfait (et au passage des millions de « chanceux » occidentaux ) …

Bien que désireuse d’acheter mieux, plus respectueux, plus sain, je suis comme tout le monde, et mes convictions et bien je les laisse des fois s’évader devant l’autel de l’envie et du pas cher. Mais quand même, à chaque fois que j’y cède, j’ai toujours l’impression de me faire avoir : vêtements cheap et à usage quasi unique, chaussures qui se décollent, la mauvaise qualité finit toujours par triompher …

En matière de mode, il y a un accessoire que je découvre et qui permet de bien habiller une tenue : le foulard, l’écharpe, le chèche, appelez le comme vous voulez. Les possibilités sont nombreuses et peuvent permettre je pense de renouveler ses tenues à moindre frais. Et j’ai trouvé une vidéo extra qui montre 25 façon de nouer ce bout de tissu. Alors, je partage.

25 façon de nouer un foulard par Wendy

****

Vous connaissiez cette vidéo ? Vous pratiquez aussi le foulard pour habiller une tenue ?

Question de lecteur : Tri de la garde robe, oui, mais après ?

J’ai eu quelques petites questions dans les commentaires auxquelles je vais tâcher de répondre au fur et à mesure dans mes articles quand j’estime que la réponse est trop longue à donner en réponse aux commentaires.

Nous allons commencer par l’après tri de la garde robe. Puisque nous avons fait nos petits tas :{ A garder },{ A jeter},{ A vendre / donner }, nous avons déjà un tas dont nous savons quoi faire, le premier. Que l’on range et organise correctement dans ses placards .

Les affaires {à jeter}, ce sont celles qui sont trop abimées pour être données ou vendues. Mais on peut tout de même les recycler : garder les boutons, fermetures éclairs, jolis motifs pour les réutiliser si on fait de la couture ou si on connait quelqu’un qui fait de la couture et qui serait intéressé, les lui donner. Le prix des fournitures de base est tellement élevé, que cela dépanne toujours. Mais attention ! N’allez pas vous encombrer ! Ne les conservez que si et seulement si vous êtes certains d’en faire quelque chose. Sinon, poubelle. Pour le tissu, les tee shirts sont en général parfait pour faire les vitres et la poussière.

Pour le troisième tas : {A vendre / donner}, vous avez plusieurs options :

  • La première, la plus gratifiante à mon sens : donner. Donner ce qui ne nous sert plus à des personnes qui en ont plus besoin que nous. Cela peut être à votre entourage, via les sites de dons, à des organismes de réinsertion si vous avez des ensembles tailleurs en bon état par exemple, les possibilités sont nombreuses.
  • Faire un vide grenier : Mais ne vous attendez pas à vendre à des sommes astronomiques … Un vide grenier est une manifestation qui permet de « vider son grenier » comme son nom l’indique, les gens sont là pour faire de bonnes affaires et n’hésitent pas à marchander. Alors si vous n’êtes pas allergique à la négociation, si vous êtes prêts à passer une bonne journée en compagnie d’amis ou de votre famille (garder sa bonne humeur sur un vide grenier est essentiel parce que sinon de toute façon, vous n’aurez pas beaucoup d’acheteurs), que vous lever tôt  et rentrer tard ne vous fait pas peur, que le fait de voir des gens toucher, examiner vos vêtements ne vous angoisse pas,  le vide grenier est fait pour vous !
  • Vendre sur Internet via Ebay, le bon coin, … : Beaucoup de travail -faire les photos, les mettre en ligne, rédiger les annonces- mais qui peut s’avérer payant en terme de résultat ! Si vous avez des objets de valeur, et qu’ils sont bien côtés, cela peut être intéressant.
  • Vendre à un troc ou un dépôt vente : Pas très rentable mais vous débarrasse rapidement.
  • Faire du troc : Organisez vous un troc entre copines / mamans pour vos vêtements, ceux de vos enfants, de votre mari … Cela peut être marrant et fait d’une pierre deux coups : vous débarrasser et vous fournir de nouveaux habits sans débourser un centime. Le principe, chacun amène ses « indésirables » et repart avec d’autres qui lui sont plus seyant. Le tout est de trouver un groupe de personnes ayant sensiblement la même taille …

Voilà, j’espère avoir répondu à la question, n’hésitez pas à dire ce que vous en pensez et à rajouter des idées en commentaire !

 

Projet 333 #3

 

 

Me revoici donc à ce sujet. Avez vous avancé dans votre démarche ? Où en êtes vous ? Avez vous des questions spécifiques ?

Pour ma part, j’ai avancé, j’ai fait un premier tri, jeté ce qui était en trop mauvais état, mis de côté tout ce que j’étais sure de ne plus vouloir porter du tout et que je souhaite donner ou vendre.

Il me reste les vêtements dont je ne suis pas sure … Une tendance se dessine, un code couleur aussi … bleu nuit, noir, beige, kaki, brun mais aussi rose et gris.

En ce qui concerne les tenues dont je ne suis pas sure, je profite des jours qui nous séparent de septembre pour faire des essayages réguliers. J’ai ainsi pu voir que certains vêtements que je pensais être sure de conserver ne m’allaient en fait pas … coupe, couleur … quelque chose ne fonctionnait pas … et comme j’ai vraiment envie de me sentir bien en toutes circonstances et sur une journée entière … du balai !

Étant donné que nous serons à cheval sur 2 saisons (été / automne ) j’ai décidé de faire un comptage particulier, toutes les affaires très prononcées été ( débardeurs, robes à bretelles, sandales, shorts) que je ne remettrais pas une fois les premiers frimas arrivés, seront comptabilisées « en remplacement  » des affaires plus chaudes. Je vais donc faire mon compte sans eux et je remplacerais les vêtements les plus chauds par les plus légers.

Par exemple, tant que j’utilise mes sandales, je suis certaine de ne pas utiliser mes bottes. Et lorsque le temps sera venu pour mes bottes, mes sandales ne me seront plus utiles !

Ainsi, je reste dans la logique du défi en ayant toujours un nombre restreint de pièces … enfin, il me semble … qu’en pensez vous ?

 

Projet 333, guide de démarrage

 

 

Attention cet article est la traduction de l’article que l’on peut trouver sur le site du projet 333.

 

Guide de démarrage rapide du projet 333

1. Faites l’inventaire :

Commencez à faire des piles de vêtements et soyez impitoyable

  • Pile une : j’aime ces articles. Ils me vont bien et je les porte souvent : gardez.
  • Pile deux : je veux les garder, mais je ne sais pas pourquoi.
  • Pile trois : ces articles ne me correspondent pas – à moi ou à mon style : donnez.
  • Pile quatre : ces articles ne sont pas en bon état: poubelle.

Ensuite :

  • Prenez la pile quatre et mettez la à la poubelle.
  • Mettez la pile trois en carton et mettez le dans votre voiture avant de l’oublier …
  • Remettez les articles de la pile une dans votre placard.
  • Mettez la pile deux en carton et mettez la boîte dans le bas de votre garde-robe pendant 30 jours.
  • Si rien ne vous manque dans la boîte au bout de 30 jours, NE PAS L’OUVRIR, en faire don.

 

2. Travaillez avec votre pile une, commencer à construire votre garde-robe. Faire une liste sur papier peut vous aider.

3. Considérons les éléments de signature  comme un trench-coat ou une paire de bottes. Votre article de signature peut être vos lunettes de soleil. Vous constaterez que d’avoir une version idéale de quelque chose sera beaucoup mieux que 10 potables.

4. Une fois que vous commencez à vous habiller avec moins, vous avez besoin de moins de réflexion concernant ce  que vous portez ou ne portez pas, et  plus d’attention disponible pour les choses plus importantes.

5. Vous êtes invités à y intégrer certaines règles bonus, mais je recommande vivement de commencer par les bases – énumérées ci-dessus.

6. Connectez-vous et posez des questions. La communauté du projet 333 est géniale !

 

Bien, pour le dernier point, cela va relever de notre participation ! Mais je ne doute pas un instant que nous arrivions à en faire un chouette projet ! J’espère que cette première traduction va vous aider à faire un premier point ce week end ! Je traduirais d’autres passage la semaine prochaine. Il y a déjà ici de quoi faire …

Si vous avez des questions, ou des réflexions n’hésitez pas à en faire part dans les commentaires ! J’y répondrais à la suite ou en traiterais dans un prochain article ! 

 

 

Projet 333

Leprojet 333 a ceci de particulier qu’il a pour objectif de nous ouvrir les yeux quant  à ce que nous possédons, ce qui nous convient, et participe à la libération de l’esprit concernant les vêtements.

Je suis en train de réfléchir à la façon dont je pourrais lancer ce défi collectif. Collectif parce qu’il me semble que pour garder la motivation pendant 3 mois, il faut pouvoir être plusieurs, se soutenir et partager son ressenti, ses idées …

J’ai vu que je n’étais pas la seule à penser au mois de septembre, ce qui nous laisse 1 mois pour décider de la liste des vêtements que nous utiliserons pour ce challenge. 33 est un chiffre de base, cela peut être un peu moins, cela peut être un peu plus … Et le comptage permet de se rendre vraiment compte de l’ampleur de notre garde robe, c’est ce qui fait parti des effets intéressants.

Selon le défi initial :

  • sont compris : les vêtements, chaussures et  accessoires (bijoux, sac à main, ceintures …).
  • ne sont pas comptés : les  sous vêtements, les bijoux seconde peau (bague de mariage, collier qui ne vous quitte jamais … ), les vêtements de nuit, les vêtements de sport à usage sportif (pas les baskets qu’on porte comme chaussures classiques sont donc comptabilisés ), les vêtements de détente à domicile (vous savez le vieux pantalon dans lequel on se sent si bien mais qu’on ne mettrait jamais à l’extérieur … )

Si un article est dégradé durant le défi, on peut bien entendu le remplacer ! Soit par un article que l’on possède déjà soit par un article acheté.

Tous les articles qui ne font pas partis du défi seront placés en dehors du dressing, que ce soit dans une boite, en carton dans un autre placard … l’objectif étant qu’elles ne soient pas « tentantes » ni accessibles trop facilement.

Le but étant vraiment de prendre conscience de ce que l’on possède, ce qui nous va et de ce que l’on veut, on peut y apporter quelques variantes :

  • pour les couturières / tricoteuses : se donner pour objectif tels ou tels pièces en couture ou tricot (on compte bien sur ces prévisions dans la liste ce qui fait que l’on démarre avec moins )
  • s’autoriser des changements au bout d’un mois ou deux si on constate que nos vêtements ne fonctionnent pas entre eux, je le répète, le but n’est pas la flagellation mais une aide à la prise de conscience.

Si cela vous intéresse, je traduirais au cours des jours à venir les aides au démarrage qui sont sur le site du projet 333 en version initiale.

Si vous avez des idées et suggestions, elles sont les bienvenues !

Le projet 333, 6 items or less, the uniform project …

Le projet 333 est un projet né outre atlantique qui a pour but de limiter sa garde robe à 33 articles pour 3 mois- chaussures et accessoires compris. Ainsi, on redécouvre sa garde robe et l’utilise pleinement. Et on s’aperçoit même des fois que finalement, on a encore des affaires que l’on n’utilise pas.

Il semble que le projet ait soulevé un fort enthousiasme !

Dans la même veine, 6 items or less (pas de lien de blog, il semble qu’il n’existe plus ), projet sur un mois qui vous fait choisir 6 articles de votre garde robe. Un grand sens de la créativité est demandé pour ne pas avoir l’impression de porter tous les jours la même chose mais une certaine liberté ressentie apparemment. De toute façon, le vide aide à la créativité … et tous les accessoires sont autorisés.

The uniform project, ou comment porter différemment une petite robe noire tous les jours pendant un an … (avec un but humanitaire derrière quand même : récolter de l’argent pour envoyer des enfants à l’école )

Tous ces projets visent à nous faire évaluer notre rapport aux vêtements, à nous même également et à ce que nous consommons. Le fait d’évaluer réellement notre garde robe, de faire des CHOIX, de nous responsabiliser face à notre armoire, nous permet de définir notre style, celui qui nous convient, dans lequel nous nous sentons bien, pas une autre, pas le nous d’avant ou le nous désiré, juste nous à l’instant T.

Prendre conscience également de tout ce gaspillage, qui a un coût, écologique et économique. Attention, n’y lisez pas là une culpabilisation de plus, non, effectivement nous sommes responsables du gaspillage de ces vêtements bon marché, mal taillés, produits en masses par des populations sous payées. Évidemment. Mais ce n’est pas une raison pour sortir fouet et martinet, non, la prise de conscience est un bon premier pas, les suivants nous amènent à consommer autrement.

Ces défis sont assez inspirants je trouve … Et vous ? Seriez vous tentés par ce genre de challenge ?

Une aide inattendue : les vacances

Comme vous le savez, je rentre de vacances … et comme tout le monde – même si j’ai fait très attention cette année- je suis rentrée avec des affaires que je n’ai pas porté … C’est normal, me direz vous, c’était les vacances.

Oui, mais cela nous enseigne quand même quelque chose : on peut toujours se débrouiller avec moins. Et quelle sensation de liberté ! Nous avions loué une petite maisonnette, petite mais suffisante, équipée juste ce qu’il faut. Bon, je ne dit pas, pour la vie de tous les jours, il manquait quand même un canapé et quelques accessoires … Mais pendant 2 semaines nous avons réussi à vivre très correctement avec beaucoup moins que d’habitude et il me tardait presque de rentrer -je dis bien presque – pour pouvoir alléger encore ma maison. En ce qui concerne les vêtements, cela montre vraiment que nous portons essentiellement les vêtements dans lesquels nous nous sentons bien donc pourquoi s’alourdir avec les autres ? L’excuse du « oui mais un jour je peux avoir envie de les porter  » ne tient pas … Non, si on ne va pas instinctivement vers eux c’est qu’ils ne sont pas fait pour nous …

C’est une bonne image à garder je trouve : nos vacances pour nous rappeler que non, nous n’avons pas besoin de nouvelles bottes, d’un nouveau robot ménager, d’un nouvel outil de jardinage, …